Sony SmartWatch 3, un objet capable de s’imposer sur le marché des montres connectées ?

Depuis quelques années, les objets connectés tendent à se multiplier et deviennent de plus en plus nombreux dans notre vie quotidienne. Faisant partie intégrante de cet écosystème, les montres connectées se sont elles-mêmes démocratisées depuis la sortie de l’Apple Watch, même si les possesseurs de tels appareils demeurent assez peu nombreux face à la masse de possesseurs de smartphones. Parmi ces montres connectées, on peut trouver la Sony SmartWatch 3, compatible uniquement avec Android 4.3 et ses versions ultérieures. La SmartWatch 3 a-t-elle une réelle utilité et parvient-elle à se démarquer de ses concurrentes ? Playerone.tv vous répond.

Une montre connectée seulement pour les sportifs ?

La première chose qui pourrait en étonner plus d’un lors du déballage de cette montre, c’est son design très plastique et pas vraiment agréable à première vue. Même s’il existe plusieurs bracelets pour la montre de Sony, elle ne parvient pas à nous donner l’impression d’être une montre orientée grand public et cet aspect plastique aurait plutôt tendance à nous faire croire qu’il s’agit là d’un objet destiné avant tout aux sportifs. Et pour cause, c’est clairement une impression qui se confirme tout au long de l’utilisation de la montre et même la campagne marketing de Sony ne nous ment pas : la SmartWatch 3 est une montre destinée avant tout aux coureurs, cyclistes et autres athlètes du genre.

Vous êtes donc prévenus. Si vous souhaitez vous procurer une montre connectée grand public avec un design sobre, clair mais classe, la SmartWatch 3 n’est peut-être, et sûrement, pas faite pour vous. Surtout si vous n’êtes pas un sportif dans l’âme. Car au niveau des fonctionnalités, elle présente les mêmes que la plupart des autres montres fonctionnant à l’aide d’Android Wear : c’est-à-dire assez peu au départ (les commandes de base d’Android Wear : envoyer un SMS, connaître la météo, ajouter une note, un rappel…), et davantage si on y ajoute quelques applications utiles. Ni plus ni moins.

C’est pour cette raison qu’il vaudrait mieux, pour nous, ne pas se procurer cette montre si l’aspect sportif de l’objet vous importe peu. Vous feriez mieux de vous rediriger vers une Motorola, une LG ou même une Asus qui pourront, pour un prix plus ou moins équivalent, vous offrir un meilleur design et des fonctionnalités similaires, le tout sans ce design et cet aspect sportifs, qui pourraient nuire au plaisir d’utilisation d’un tel objet. D’abord parce-que le bracelet de la montre est un vrai attrape-poussière, et ensuite parce-que, comme nous le disions, il n’est pas vraiment esthétique ! Mais qu’on se le dise, son attache est tout de même solide et la montre a peu de chance de se décrocher si vous avez bien fermé le bracelet : pratique pour les sportifs, justement.

Les choses sont donc claires : la Sony SmartWatch 3 n’a pas pour but de plaire à tout le monde, mais bien celui de plaire avant tout aux sportifs. C’est ainsi qu’elle embarque des spécificités bien pratiques pour ceux-ci, comme un GPS qui vous permet de ne pas embarquer votre téléphone pendant vos séances de sport, tout en enregistrant vos performances pour les synchroniser à l’aide de Lifelog par exemple, une fois que vous êtes à nouveau en possession de votre téléphone. En plus ce cela, la montre est certifiée IP 68 et n’a donc pas peur d’être mouillée sous la pluie ou par la transpiration, si vous prenez soin de la nettoyer convenablement ensuite.

Une autonomie honnête mais un écran de qualité moyenne

Question autonomie, il n’y a vraiment pas à se plaindre. La montre tient la charge pendant facilement plus de deux jours et se recharge de façon très rapide (comptez environ 30 minutes) en USB via un petit port caché à l’arrière du cadran / écran. Une autonomie honnête grâce à une gestion de l’énergie bien réalisée. L’écran, de dalle IPS, s’adapte en effet à la luminosité de la pièce pour n’actionner son rétro-éclairage que lorsque cela est bien utile, tout en demeurant parfaitement lisible que ce soit en intérieur ou en extérieur, par faible ou forte luminosité ambiante.

Seul hic de cet écran qui consomme peu d’énergie : ses couleurs. Une autre chose qu’on remarque rapidement lors des premières minutes d’utilisation est en effet que les couleurs de l’écran ont tendance à fortement tirer vers le jaune. Ainsi, un blanc va s’afficher plutôt jaunâtre à l’écran et même si cela n’est pas vraiment gênant pour une utilisation normale, il est justifié d’espérer un écran de meilleur qualité, surtout à ce prix-là. Car la montre, il faut le dire, coûte tout de même pas moins de 150€ aujourd’hui, alors qu’il fallait compter presque 100€ de plus à sa sortie.

La SmartWatch 3, une montre efficace, mais trop classique

Destinée avant tout aux sportifs, la montre de Sony ne parviendra pas, pour nous, à plaire aux autres amateurs d’objets connectés ni même au non-sportifs. Elle pourrait leur suffire, mais son design pas vraiment orienté pour une large cible et ses fonctionnalités (trop ?) basiques n’en font pas une cible de choix comparé à certaines montres de la concurrence qui affichent des caractéristiques équivalentes, un design bien plus propre et idéal pour les sorties de tous les jours. N’en déplaise à certains, cette montre est tout de même tout à fait adaptée si vous êtes un sportif, et même si elle ne possède pas de capteur cardiaque, ce qui est un certain manque pour un objet de ce type orienté sport, elle fera très bien son travail pour suivre vos efforts physiques tout au long de la journée.

Seulement, on peut se demander si se procurer un tel accessoire aujourd’hui est encore utile quand on sait que Sony commercialise également le SmartBand 2, un capteur de fréquence cardiaque fonctionnant aussi bien que la SmartWatch 3 en proposant des fonctionnalités presque équivalentes pour les sportifs (si on retire toutes les fonctionnalités délivrées par Android Wear qui ne sont pas forcément utiles aux sportifs), avec le capteur cardiaque en plus. Quoiqu’il en soit, la SmarWatch 3 reste une bonne montre connectée à la cible peut-être un peu trop étroite mais aux fonctionnalités honnêtes et, justement, en parfaite adéquation avec la cible visée. A vous de juger si celle-ci vous conviendra ou non !

  • Sadako

    Journaliste gaming et high-tech depuis 2009, je suis "Vanlifer" depuis 2021, dans mon camping-car équipé pour travailler sur les routes tout comme pour profiter de bons moments de détente !

    Vous aimerez aussi

    L’Allemagne veut que votre smartphone soit mis à jour plus longtemps, avec des pièces détachées

    Le gouvernement fédéral allemand souhaite « forcer » les constructeurs de smartphones à les soutenir plus longtemps

    Vers la fin des abonnements à internet illimités ? L’ARCEP tranche le débat !

    Est-ce la fin des abonnements à internet (fixe) illimités ? L’ARCEP prononce son verdict !

    A lire également

    Concord | Premier avis suite à la bêta fermée

    • By Sadako
    • juillet 13, 2024
    • 539 views
    Concord | Premier avis suite à la bêta fermée

    Une disparition progressive des consoles Xbox en Europe ?

    • By Sadako
    • juillet 12, 2024
    • 564 views
    Une disparition progressive des consoles Xbox en Europe ?

    Augmentation du Xbox Game Pass et abonnement sans Day One

    • By Sadako
    • juillet 10, 2024
    • 891 views
    Augmentation du Xbox Game Pass et abonnement sans Day One

    Deliver Us Home | Un coup de pouce pour son développement !

    • By Sadako
    • juillet 8, 2024
    • 880 views
    Deliver Us Home | Un coup de pouce pour son développement !

    Exoprimal | Le jeu de dinosaures de Capcom déjà abandonné

    • By Sadako
    • juillet 8, 2024
    • 876 views
    Exoprimal | Le jeu de dinosaures de Capcom déjà abandonné

    Dead Rising Deluxe Remaster | Sortie et nouveautés en détails

    • By Sadako
    • juillet 6, 2024
    • 1087 views
    Dead Rising Deluxe Remaster | Sortie et nouveautés en détails