Refroidir au mieux son PC Gamer en limitant le bruit et les nuisances sonores – Nos conseils !

A n’importe quelle saison, il est primordial de ne jamais faire surchauffer votre PC, sous peine de raccourcir significativement la durée de vie de vos composants. Pendant la saison d’été, le maintien au frais de votre PC Gamer (ou non) peut-être un véritable casse-tête. Dans cet article, nous vous proposons alors de découvrir plusieurs solutions qui s’offrent à vous, tout en faisant le point sur quelques détails un peu plus techniques.

1. Les températures normales d’un PC

Première chose à savoir, la charge calorifique « normale » de vos composants. On s’attardera en priorité aux deux pièces maîtresses de votre configuration : son processeur (CPU) et sa carte graphique (GPU) qui seront les deux éléments qui chaufferont le plus en situation de jeux ou de tâches lourdes.

Selon la marque de ces deux éléments (Intel ou AMD), les températures de repos (IDLE) et de charge ne seront pas les mêmes, les composants AMD supportant davantage les montées en chaleur du fait de leur architecture différente des puces Intel. Même s’il vaut mieux se documenter pour connaître les températures recommandées de vos composants au cas par cas, des généralités peuvent être citées.

Ainsi, on recommandera de ne jamais dépasser les 70°c pour un CPU en pleine charge, et les 80°c pour un GPU, grand maximum. Les ordinateurs modernes se couperont si un processeur et une carte graphique chauffent beaucoup trop (tout comme les consoles de jeux, d’ailleurs), mais nous recommandons de viser des températures maximales de 60 / 65°c pour un CPU, et de 70°c pour une carte graphique. De nombreux logiciels de monitoring existent pour surveiller la températeur d’un PC.

Quant aux composants annexes (RAM, disques durs), ces derniers ne sont généralement pas exposés à de fortes montées en chaleur dramatiques et ne nécessitent donc pas de coup d’oeil particulier si votre PC tourne correctement.

2. L’équilibre refroidissement / bruit d’un PC

Nous n’irons pas jusqu’à recommander l’achat d’un appareil qui mesure les décibels que produit votre PC (des sonomètres sont disponibles chez des distributeurs comme RS Components par exemple pour les plus curieux), les solutions de refroidissement actuelles étant à la fois efficaces et très peu bruyantes.

En tablant sur des ventilateurs Noctua ou encore Be Quiet! par exemple, vous obtiendrez un flux d’air suffisamment frais pour que votre tour ne suffoque pas à la moindre charge CPU et GPU.

Nous conseillons en revanche de particulièrement bien étudier la circulation du flux d’air pour que l’entrée et la sortie soit logique. On placera donc en priorité l’apport d’air frais en bas de la tour, par le devant (l’air chaud monte naturellement), ainsi qu’un ventilateur d’extraction en haut, au dos de la tour, et pourquoi pas également sur son sommet. De cette manière, l’air frais arrivera dans la tour par le bas, pour être expulsé plus chaud en haut et derrière la tour.

Dans notre cas personnel, notre tour est très silencieuse tout en ne grimpant jamais au-delà des seuils recommandés plus haut dans cet article. Nous avons privilégié le ventirad à ventilation classique après des expériences décevantes avec deux modèles de Watercooling. Côté carte graphique, elles sont toutes équipées de ventilateurs. Il suffira donc d’apporter assez d’air frais dans la tour pour qu’elle puisse faire son travail correctement.

3. Notre avis sur le Watercooling

Comme dit plus haut, nous avons été très déçus par deux modèles de Watercooling haut de gamme. Non pas qu’ils aient souffert de fuites (heureusement !), mais deux problèmes ont toujours été présents : un bruit d’enfer et une durée de vie vraiment limitée. Les deux modèles n’ont en effet pas dépassé les trois ans de vie (le liquide finit par se colmater), et leur ventilation faisait vraiment trop de bruit. En ayant opté pour un ventirad classique, notre tour est à présent aussi fraîche qu’avec un Watercooling, le bruit en moins.

On recommandera plutôt aux « overclokers » de CPU et de GPU des solutions complètes de Watercooling, avec des pompes digne de ce nom et des installations plus professionnelles que les « All-in-One » des marques comme Corsair ou Cooler Master par exemple. Pour le commun des mortels, le Watercooling ne se justifie donc pas.

4. Le cas particulier des PC portables

Vous jouez sur un PC Gamer portable ? Du fait d’une concentration importante de chaleur dans un tout petit espace, les « laptops » sont assez souvent mal équipés en ventilation de bonne qualité. La première chose à faire est de vous assurer que la grille de ventilation soit dégagée (par exemple, par bouchée en jouant sur un coussin ou un drap), et également de régulièrement enlever la poussière des entrées / sorties de ces grilles.

Si votre PC portable chauffe tout de même beaucoup trop, on recommandera alors l’achat d’une plaque ventilée qui boostera la mise au frais du dessus de l’ordinateur, là où se trouve la carte-mère qui chauffe. Bon à savoir, les composants d’un PC portable (CPU et GPU) supportent beaucoup mieux les montées en température que les PC « fixes ». Il n’est d’ailleurs pas rare de voir la ventilation se déclencher une fois que le CPU atteint les 90°c, pour économiser la batterie. Un non-sens pour nous qui installons toujours un logiciel de régulation de la température pour éviter les pics à plus de 80°c.

5. La chaleur ambiante pèse forcément dans la balance !

Evidemment, la température de votre PC sera grandement dépendant de la température de la pièce où vous vous trouverez. Même avec un Watercooling All-in-One, il sera en effet impossible d’avoir un CPU et un GPU à moins de 35°c si la température de la pièce est elle aussi de 35°c.

Si c’est exceptionnel, on acceptera alors des montées en chaleur plus importantes pendant les pics estivaux, avec des moyennes CPU et GPU un peu plus importantes que la normale. Dans tous les cas, ne paniquez pas si vos composants dépassent les 50°c, ceux-ci ont été conçus pour supporter des charges de températures bien plus élevées ! On gardera cependant en tête qu’une pièce qui chauffe le moins possible aura généralement une meilleure durée de vie. La chasse à la surchauffe (pour ne pas dire la paranoïa !) qui entraînait la mort des PC est loin derrière nous, et c’est tant mieux !

  • Sadako

    Journaliste gaming et high-tech depuis 2009, je suis "Vanlifer" depuis 2021, dans mon camping-car équipé pour travailler sur les routes tout comme pour profiter de bons moments de détente !

    Vous aimerez aussi

    L’Allemagne veut que votre smartphone soit mis à jour plus longtemps, avec des pièces détachées

    Le gouvernement fédéral allemand souhaite « forcer » les constructeurs de smartphones à les soutenir plus longtemps

    Vers la fin des abonnements à internet illimités ? L’ARCEP tranche le débat !

    Est-ce la fin des abonnements à internet (fixe) illimités ? L’ARCEP prononce son verdict !

    A lire également

    Mise à jour PS5 en version 24.05-09.60.00 | Ce que ça change

    • By Sadako
    • juillet 24, 2024
    • 399 views
    Mise à jour PS5 en version 24.05-09.60.00 | Ce que ça change

    Xbox Game Pass | Abonnement 100% Cloud et formule avec pubs ?

    • By Rainbow
    • juillet 24, 2024
    • 178 views
    Xbox Game Pass | Abonnement 100% Cloud et formule avec pubs ?

    Assassin’s Creed: Shadows | Ubisoft répond aux critiques sur Yasuke

    • By Rainbow
    • juillet 24, 2024
    • 256 views
    Assassin’s Creed: Shadows | Ubisoft répond aux critiques sur Yasuke

    Helldivers 2 | Une grosse mise à jour en août 2024

    • By Sadako
    • juillet 23, 2024
    • 353 views
    Helldivers 2 | Une grosse mise à jour en août 2024

    PlayStation Showcase | PS5 Pro et jeux de 2025 en Septembre 2024 ?

    • By Sadako
    • juillet 23, 2024
    • 612 views
    PlayStation Showcase | PS5 Pro et jeux de 2025 en Septembre 2024 ?

    La FTC porte plainte contre Microsoft concernant Xbox et Activision

    • By Sadako
    • juillet 19, 2024
    • 960 views
    La FTC porte plainte contre Microsoft concernant Xbox et Activision