Test de Redout

Si l’on recule de plusieurs années et que l’on regarde à nouveau aux catalogues de nos consoles modernes, ainsi que notre PC, force est de constater que la plupart des jeux de courses futuristes se sont presque tous évanouis. De WipEout, il n’en reste qu’une compilation sur PS4, tandis que le défunt Acclaim n’a jamais pu sauver son Extreme-G du naufrage. Quant à F-Zero, nous l’attendons toujours au tournant, en vain. Ces mois derniers, nous avions toutefois été largement séduits par un certain Fast-RMX sur Nintendo Switch, et c’est dans la même veine que s’est présenté Redout sur PS4 à nous. Comble du bonheur, il est également très réussi. Gros plan dans ce test réalisé sur PS4 Pro, à l’aide d’un code PlayStation Store offert par 505 Games, éditeur de Redout.

Redout – La vitesse et la beauté

A noter que pour réaliser ce test de Redout, nous avons uniquement fait tourner le jeu sur une PS4 Pro. Sur ce support, on profite d’un affiche somptueux et fluide à 60 images par seconde, pour des courses qui profitent surtout de dizaines d’artifices visuelles aléatoires tout au long des courses. Autant vous dire que si vous êtes épileptiques, nous conseillons la prudence, tant la vitesse d’animation, les dénivelés, les envolées et les flashs visuels sont nombreux.

Redout est en tout cas un véritable spectacle pour les jeux, avec une réalisation technique vraiment solide couplée à une direction artistique qui renforce encore plus le tout. Très bariolé, le jeu de course de 34BigThings flatte la rétine, avec des courses qui restent malgré tout très lisibles une fois le tracé fait plusieurs fois. L’Unreal Engine 4 est vraiment très bien exploité sur PS4 Pro, au contraire des versions Xbox One et PS4 qui afficheront des détails moins nombreux, mais surtout une fluidité moindre, puisque de 30 fps sur la machine de Microsoft contre environ 45 sur celle de Sony en version « Classique ».

Sans maîtrise, la puissance n’est rien

Côté gameplay, Redout ne s’appuie que sur la maîtrise du vaisseau. Exit les armes et autres bonus à la Mario Kart, le titre ne compte que sur votre dexerité pour séduire. De prime abord, les courses sembleront d’ailleurs plutôt faciles, avec une IA pas vraiment très dangereuse, tandis que frotter les murs ne sera pas trop punitif. Mais une fois les niveaux d’entrée passés dans le mode Carrière, il faudra vraiment apprendre à gérer au mieux les courbes pour ne pas ralentir et perdre de précieuses secondes. Contrairement à un WipEout qui mise beaucoup sur les aérofreins avec les gâchettes, Redout utilise le stick droit pour renforcer le pilotage.

En inclinant le stick droit sur les côtés, vous prendrez un virage plus sec, technique à coupler avec l’accélérateur et le frein pour passer les courbes avec grâce. Il faudra également jouer avec le haut et le bas du stick pour ajuster la position du vaisseau dans l’espace, pour prendre les dénivelés avec succès. En résulte alors un gameplay évolutif, pour un Redout qui n’a pas grand chose en commun avec la licence de Sony, ou de Nintendo.

Avec cette conduite très agréable, les développeurs ont également plutôt bien fourni leur jeu de course, puisque vous retrouverez 11 types de courses différents (le classique contre la montre, course contre IA, dernier vaisseau à passer la ligne d’arrivée et l’excellent mode qui vous téléporte dans des portions inconnus d’un circuit), plus de 25 vaisseaux pour un total d’une bonne centaine de tracés différents répartis sur 35 circuits différents. Cette version PS4 de Redout contient d’ailleurs les 3 DLC déjà parus sur PC, pour un contenu vraiment bon, couplé à un mode online jouable jusqu’à 6 joueurs, et un mode local jouable à 2 sur la même console.

Redout – Le jeu de course qui décoiffe !

Tout comme nous avions apprécié Fast-RMX sur Nintendo Switch, ce Redout sur PS4 nous a donné de très bonnes sensations. Avec une vitesse grisante, des graphismes impressionnants et un gameplay bien dosé, les modes de jeu sont un vrai plaisir. Si vous êtes à la recherche d’un jeu de course futuriste qui décoiffe, Redout saura vous contenter pendant de longues heures, ses modes de jeu étant particulièrement intéressants. Du tout bon !

Verdict : 16 / 20

  • Sadako

    Journaliste gaming et high-tech depuis 2009, je suis "Vanlifer" depuis 2021, dans mon camping-car équipé pour travailler sur les routes tout comme pour profiter de bons moments de détente !

    Related Posts

    Test de System Shock Remake | Une légende révolutionnaire du FPS revient en 2024 !

    Le légendaire System Shock revient dans un remake, l’occasion de vous faire un test complet de cette pépite !

    Ghost of Tsushima | Test de la version PC

    Que vaut la version PC de Ghost of Tsushima, notamment en termes d’optimisation technique ? On voit ça dans notre test !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    A lire également

    PS Plus Juin 2024 | Les jeux Extra & Premium

    • By Sadako
    • juin 12, 2024
    • 632 views
    PS Plus Juin 2024 | Les jeux Extra & Premium

    Killing Floor 3 | Du gore, des tripes et une sortie en 2025 !

    • By Sadako
    • juin 12, 2024
    • 235 views
    Killing Floor 3 | Du gore, des tripes et une sortie en 2025 !

    COD: Black Ops 6 ne prendra finalement pas plus de 300 Go

    • By Sadako
    • juin 12, 2024
    • 328 views
    COD: Black Ops 6 ne prendra finalement pas plus de 300 Go

    Metal Gear Solid: Snake Eater Delta | Date de sortie, éditions à venir et trailer

    • By Rainbow
    • juin 11, 2024
    • 875 views
    Metal Gear Solid: Snake Eater Delta | Date de sortie, éditions à venir et trailer

    Longue séquence de gameplay pour Assassin’s Creed: Shadows

    • By Rainbow
    • juin 10, 2024
    • 168 views
    Longue séquence de gameplay pour Assassin’s Creed: Shadows

    Nouvelles infos pour Phantom Blade Zero

    • By Rainbow
    • juin 10, 2024
    • 531 views
    Nouvelles infos pour Phantom Blade Zero