Test de Rambo The Video Game

Réalisation technique

Difficile de croire que Rambo: Le Jeu Vidéo est un jeu de sortie en 2014. Si la première mission vous donnera l'illusion d'un titre qui est capable de vous faire évoluer dans de beaux environnements exotiques et luxuriants, la vue d'un clipping à moins de 5 mètres et le niveau suivant vous rappeleront des souvenirs graphiques et techniques de la génération 128-Bits. Le plus raté dans ce Rambo est sans aucun doute la modélisation des personnages. Non seulement Rambo ne ressemble à rien, la faute à une modélisation ultra sommaire et à des proportions qui le rapproche plus de passe-partout que de Stallone, mais ses animations sont d'un ridicule affligeant.

Ce défaut n'aurait été très impactant si les ennemis avaient été réussis, Rambo ne montrant sa trogne que de temps à autre, dans les scènes cinématiques. Malheureusement, les ennemis ne ressemblent pas non plus à grand chose. Tous clonés, et modélisés avec très peu de polygones, les Vietnamiens font davantage penser à des soldats de plastiques qu'à des poursuivants de Rambo. Vous l'aurez compris, la production de Reef Entertainment et de Teyon fait souvent peur à voir, même si certains paysage sortent un peu du lot avec des explosions qui ne rendent pas trop mal. Mais en 2014, tout cela est plus que difficilement excusable !

    

Ci-dessus, deux images promo de Rambo, et en grand, ingame. La magie PhotoShop ?

Direction artistique

Parler de fidélité avec l'univers des films Rambo dans cette adaptation en jeu vidéo est compliqué. D'une part, vous aurez l'interminable sensation de toujours voir les mêmes décors, les mêmes ennemis, et de toujours faire la même chose dans un niveau. D'autre part, les évènements des films éponymes sont relatés avec trop de distance pour véritablement parler de fan service. Les puristes reconnaitront forcément les différents clins d'oeil, mais risqueront de fondre en larme tant la mise en scène est pitoyable.

Pour revenir aux environnements, sachez donc que le début du jeu vous emportera dans la jungle pour finalement vous faire traverser le désert en passant par… la jungle et un commissariat de police. Si le voyage s'annonce bien sur le papier, le clonage de modèles 3D et d'ennemis est tout sauf une promenade agréable. Côté mise en scène, les cinématiques rament, sont mal calibrées, et peinent à faire ressortir l'âme de Rambo. Quand aux personnages secondaires, vous pensez bien que la qualité de leur incorporation est bien évidemment mauvaise, elle aussi.

Les proportions du corps de Rambo sont… comment dire….

Level design

Le level design de Rambo: Le Jeu Vidéo possède quelques bonnes idées, malheureusement gâchées par tout un tas de défauts qui vous feront complètement oublier les tentatives de vous faire sortir de ce cauchemar. Certes, Rambo est un rail-shooter, ce qui veut dire que vous ne contrôlerez rien de plus que le viseur et déciderez des mises à couverts lorsque cela est possible, mais nous avons rarement connu un jeu du genre être aussi lassant. D'habitude, faire le choix d'un rail-shooter pour un jeu est synonyme d'action dans tous les sens, de scripts hollywoodiens qui maintiennent le joueur en haleine pour le plonger au coeur de situations explosives. Malgré les bénéfices que peut apporter ce genre, ne vous attendez pas à vous amuser dans Rambo, ou alors vraiment pas longtemps.

Outre les phases de shooting, vous aurez également l'occasion d'exploiter la puissance d'un arc (tellement puissant qu'il est capable de faire voler un ennemi aussi loin qu'avec un bazooka) dans des missions "d'infiltration", de remplir tout un tas de QTE tous plus inutiles les uns des autres, et de prendre le contrôle de grosses mitraillettes sur pied. Une phase nous a même amusé dans un hélicoptère, où le but est de défoncer l'intégralité des environnements. Malheureusement, cette dernière ne dure que deux fois 5 / 10 minutes, ce qui fait peut de divertissement sur 5 heures de blaze-attitude totale ! Au rang des autres bonnes idées qui ne servent à rien, car mal mises en avant, citons la possibilité de faire évoluer Rambo (endurance, puissance, jauge de furie plus lente etc), de débloquer des armes ou encore de scorer comme un porc, qualité naturelle des rail-shooter depuis toujours. Vous vous doutez bien que tout cela n'apportera pas grand chose à l'aventure, l'ennui étant plus fort que tout…

    

Côté difficulté, attendez-vous à en chier, littéralement. Les mises à couvert sont souvent mal placées (on peut même préviser les ennemis à travers un rocher, quel oeil, ce Rambo !), les checkpoints attrocément loin des scènes compliquées, et l'IA vous collent des têtes de partout, dès que vous montrez votre hideux minois. Le comble de la rage surviendra cependant lorsque vous rencontrerez des grenadiers et des tourelles de défenses qui vous expédieront en enfer en moins de deux. Même en facile, Rambo est d'une difficulté imbuvable, et les niveaux tous mal dosés à un moment donné. Un mauvais rail-shooter, voilà tout ce qu'il est.

Gameplay

Au pad, vous pouvez tout de suite oublier d'éprouver un quelconque plaisir avec Rambo: Le Jeu Vidéo, le réticule étant bien trop lent à manier, et le système de visée semi-auto vous empêchant de faire pas mal de choses. Si un rail-shooter n'a de toutes façons jamais été pensé pour être fait avec une manette, on ne peut pas non plus dire que Rambo puise tout son potentiel de Kinect. Après avoir calibré l'accessoire de reconnaissance des mouvements, vous retournerez très certainement dans le menu pour le faire à nouveau, avant de comprendre qu'on ne peut pas faire mieux que ça en termes de réactivité du viseur.

Ensuite, les mises à couvert deviennent très rapidement ingérables, les mouvements à opérer n'étant très souvent pas reconnus à temps. On se met alors à enchainer les game over en hurlant de colère, cette gourdasse de Rambo ne souhaitant jamais se baisser quand on le décide. Côté fun, le tout est donc extrêment limité, même en y mettant beaucoup de bonne volonté. Rarement un jeu ne nous aura autant ennuyé pour le terminer, c'est dire !

Scénario

Comment massacrer l'histoire des trois premiers films Rambo ? Donnez la licence à Reef Entertainment, le développement à Teyon et admirez le résultat ! Si les liens avec les films sont là, les fans et connaisseurs des aventures de Johnny les trouveront sans doute à pleurer tant la fidélité est déchiquetée au profit d'une narration bidon. Le fil conducteur est pourtant assez original, le joueur assistant aux funérailles de Rambo, et un soldat relatant les meilleures missions et meilleurs faits d'armes de celui-ci. Mais dans le déroulement des missions, rien ne donne envie d'en savoir plus, ni dans les cinématiques qui sentent bon les jeux Davilex.

Bande son

Pour ce qui sera la meilleure note de ce test de Rambo: Le Jeu Vidéo, la bande son est d'un côté assez bonne avec les musiques officielles des films qui savent se faire entendre quand il faut, et rester discrète lorsque cela est nécessaire. En revanche, que dire des doublages ? Pour faire court, sachez que les voix sont mal jouées, et disposent d'une qualité que l'on avait plus vue depuis le format cartouche sur Nintendo 64. La compression est dégueulasse, le son en mono, et étouffé. Honteux, tout simplement.

 

Durée de vie

En soit, Rambo n'est pas si court que cela pour un jeu vendu aux alentours des 30 euros, en demandant environ 5 heures pour être bouclé en facile, une première fois. Le jeu possède même un mode défis, et un gros aspect scoring (scores à partager sur le Xbox Live), en sus d'un mode multijoueur à deux en coopération. Quel est le problème, alors ? La durée de vie effective, pour le commun des mortels, n'excédera sans doute pas plus de 30 minutes, l'envie de tout faire péter chez vous étant plus forte que l'envie de subir toujours plus de torture vidéoludique de la part de ce cher Rambo et des ennemis. Un jeu long, c'est bien, mais s'il saoule le joueur en très peu de temps, cela ne sert finalement à pas grand chose. Pour les suicidaires, sachez donc que vous pourrez passer plus de 15 heures sur Rambo: Le Jeu Vidéo. Pensez tout de même à réserver quelques jours d'hospices pour l'après jeu…

Conclusion

Rambo: Le Jeu Vidéo est un mauvais rail-shooter, une insulte à Sylvester Stallone, à Rambo, et à tout ce qui tourne autour de la licence cinématographique. Incroyablement lassant, moche, à la limite du jouable (même avec un accessoire à reconnaissances de mouvement), doté d'un level design d'un autre siècle, Rambo n'a pas grand chose pour lui. En tout et pour tout, nous ne nous serons amusés que 20 petites minutes derrière une tourelle perchée dans un hélicoptère où le but du jeu est de tout faire péter.

L'ennui est omniprésent dans Rambo: Le Jeu Vidéo. Même en faisant beaucoup de sacrifices, nous ne voyons vraiment pas à qui conseiller cette production qui aurait à peine frôlé la moyenne si elle était sortie sur Dreamcast, PlayStation 2, Xbox ou Game Cube. Les fans crieront sans doute au massacre massif de Rambo, tandis que les adeptes de rail-shooter lui reprocheront son côté injouable et son absence de peps. Le plus inquiètant dans tout cela ? Reef Entertainment vient d'annoncer la mise en chantier non pas d'une suite, mais d'un nouveau jeu vidéo sur l'univers de Terminator… On en frémit d'avance !

Verdict : 4 / 20

  • Sadako

    Journaliste gaming et high-tech depuis 2009, je suis "Vanlifer" depuis 2021, dans mon camping-car équipé pour travailler sur les routes tout comme pour profiter de bons moments de détente !

    Vous aimerez aussi

    Test de System Shock Remake | Une légende révolutionnaire du FPS revient en 2024 !

    Le légendaire System Shock revient dans un remake, l’occasion de vous faire un test complet de cette pépite !

    Ghost of Tsushima | Test de la version PC

    Que vaut la version PC de Ghost of Tsushima, notamment en termes d’optimisation technique ? On voit ça dans notre test !

    A lire également

    Une vidéo de Jet Set Radio Remake apparaît en ligne !

    • By Sadako
    • juin 25, 2024
    • 127 views
    Une vidéo de Jet Set Radio Remake apparaît en ligne !

    Sony travaillerait sur la rétrocompatibilité PS3 sur PS5

    • By Sadako
    • juin 24, 2024
    • 826 views
    Sony travaillerait sur la rétrocompatibilité PS3 sur PS5

    Fortnite Recharge | Un nouveau mode de jeu très rapide !

    • By Sadako
    • juin 23, 2024
    • 423 views
    Fortnite Recharge | Un nouveau mode de jeu très rapide !

    Metal Gear Solid Delta: Snake Eater | Comparatif PS2 V.S. PS5

    • By Sadako
    • juin 22, 2024
    • 737 views
    Metal Gear Solid Delta: Snake Eater | Comparatif PS2 V.S. PS5

    Un nouveau Red Faction serait annulé par Embracer Group

    • By Sadako
    • juin 22, 2024
    • 440 views
    Un nouveau Red Faction serait annulé par Embracer Group

    PlayStation Portal | Mise à jour 3.0 disponible avec des nouveautés

    • By Sadako
    • juin 21, 2024
    • 1170 views
    PlayStation Portal | Mise à jour 3.0 disponible avec des nouveautés