Test de Dragon Ball Xenoverse

Les fans de la série le savent, il faut remonter à un certain nombres d’années pour retrouver la trace d’un excellent jeu vidéo estampillé Dragon Ball. C’était plus précisément à l’ère des consoles 128-Bits, sur PS2, Xbox et Game Cube avec les séries Budokai et Budokai Tenkaichi. Depuis, il aura fallu supporter les regressions de Dragon Ball Burst Limit, Raging Blast, Raging Blast 2, Ultimate Tenkaichi, pour enfin découvrir l’attroce Battle of Z l’an passé. Aujourd’hui, nous allons vous redonnez espoir, avec ce test de Dragon Ball Xenoverse qui signe enfin le retour à la qualité pour la série vidéoludique d’Akira Toriyama.

La Caméra des Enfers, Le Retour…

Déjà à l’heure de l’apogée de la série Dragon Ball, et depuis que la série propose des graphismes en 3D avec animations rapides, la caméra fait des siennes. Dans Xenoverse, le problème n’est pas aussi énervant que dans Battle of Z, mais dès que vous serez confinés dans des environnements exigus (on pense notamment à la bataille contre Giniu dans le bâtiment), ou proche d’un élément du décors, la caméra se placera n’importe comment, empêchant de suivre l’action comme il se doit. On apprend alors assez vite à bouger l’action de soi-même loin de ces éléments dérangeants, mais il nous tarde vraiment de pouvoir jouer à un Dragon Ball en 3D dénué de ce problème millénaire. Toujours du côté des choses qui fâchent un peu, on notera un degré de destruction des décors vraiment faible. Pour faire tomber les éléments d’une arène de combat, il va falloir leur en mettre plein la tronche pendant un bon moment, ce qui prive un peu un spectacle qui aurait pu être bien plus frénétique encore.

En revanche, que l’on joue sur PC, PS4, Xbox One, Xbox 360 ou PS3, on s’emerveillera devant un moteur graphique qui suffit largement à rendre hommage aux splendides dessins d’Akira Toriyama, et des animations magnifiques. Que ce soit lors des combats, des cinématiques en 3D temps réel ou des séquences dessinées à la main, Dragon Ball Xenoverse vous séduira par des graphismes toujours très beaux. Les progrès des épisodes à venir pourront sans doute gommer le peu d’aliasing que l’on peut trouver sur certains décors ou encore propulser l’action à 60 images par seconde, mais nous n’avons pas grand chose de plus à reprocher à Xenoverse sur ce plan purement visuel.

Du MMORPG dans ton Kamehameha !

Les plus underground d’entre vous connaissent peut-être un certain Dragon Ball Online, uniquement disponible pour l’Asie sur PC, mais qui bénéficiait d’une localisation en anglais et français grâce à des patchs amateurs pour y jouer facilement. Alors, non, Xenoverse n’est pas l’adaptation internationale de DBO, mais de nombreux points du genre MMORPG se retrouvent dans l’aventure, ce qui n’a pas manqué de nous surprendre lorsque nous avons commencé à y jouer. Nous nous attendions à la création d’un personnage pour partir errer dans la mission temporelle de Trunks, certes, mais ne pensions pas nous trouver dans une sorte de RPG / combat. Après les combats tutoriels, Trunks vous demandera d’aller explorer la ville de TokiToki, cité dans laquelle vous allez passer pas mal d’heures pour articuler vos sessions de jeux.

La ville vous propose trois quartiers bien distincts. Le premier que vous serez amené à découvrir sera Le Champ du Temps, dans lequel vous pourrez accéder à la Crypte du Temps pour refaire des missions de scénario déjà effectuées avec succès, ou aller voir Trunks pour avancer les quêtes principales et aller prêter main forte aux héros de l’animé. Ce sera également l’endroit où vous rendre pour faire des combats classiques à 1v1, ou plus. Le quartier central, appelé dans le jeu le Quartier Industriel, sera l’endroit où aller pour acheter des objets, des nouvelles tenus, vendre vos trouvailles et autres achats divers et variés. Dans ce même quartier, vous pourrez même choisir d’expédier des objets à d’autres joueurs connectés via le Bureau de Livraison Espace-Temps. Pratique pour le jeu en coopération, par exemple. Cette hyper connectivité est d’ailleurs le noyau central de Dragon Ball Xenoverse.

Vous vous en rendrez compte lorsque vous irez faire un tour dans le troisième et dernier quartier, celui que Bandai Namco appelle Le Port de la Machine Temporelle. Ici, vous retrouverez l’ensemble de ce qui va vous occuper entre les missions principales de Trunks. Au choix, vous pourrez alors trouver un maitre de combat qui va vous apprendre ses propres techniques, faire des quêtes annexes en solo (offline), ou encore les faire en coopération en ligne. A noter que même pour l’histoire, vous pourrez jouer à plusieurs. Ce hub qu’est TokiToki est vraiment bien fait, et oriente la série petit à petit vers le MMORPG qu’est Dragon Ball Online, en beaucoup plus simple toutefois. Petit reproche, nous aurions aimé avoir plus de choix pour créer notre personnage. Les 4 races ne peuvent en effet pas profiter d’énormément de configurations différentes.

  

Du Gameplay Jouissif, Mais Limité

En plus de l’aspect RPG assez poussé (gestion d’XP, d’étalonnage de vos points sur différents segments, objets à utiliser etc.), Dragon Ball Xenoverse peut compter sur un système de combat très fun à utiliser. Après quelques heures de jeu, vous vous surprendrez à utiliser la totalité de la panoplie des coups de votre personnage (et des héros de la série, qui seront jouables de temps en temps), pour des combats qui deviendront très rapidement de beaux spectacles. Malheureusement, cette même rapidité de maitrise est directement corrélée à un système de combat qui manque de technicité. On finit toujours par se battre de la même manière, et il y a encore un gros travail à faire pour les développeurs en ce qui concerne le nombre de combos à augmenter, ou encore les techniques de parades / contre-attaque à parfaire. Malgré cela, on éprouve toujours autant de plaisir à effectuer les missions principales et secondaires, avec une lassitude qui ne s’installe pas.

Vous risquez en revanche de râler assez souvent, et à juste titre, contre l’IA du jeu, qui se permet des choses assez énormes dans des situations bien précises. Le versant RPG de Dragon Ball Xenoverse implique en effet que vous devrez très régulièrement procéder à des phases de leveling pour monter les statistiques de votre personnage. Si vous ne le faites pas, vous où vos coéquipiers rendront l’âme très vite contre les ennemis du mode Histoire, sans que vous ne puissiez rien faire. C’est forcément assez frustrant, surtout que vous devrez vous retaper certaines missions annexes déjà faites à de nombreuses reprises. Une souplesse plus grande aurait été appréciable, et il y a fort à parier que quelques joueurs regretteront cette poussée RPG un peu trop envahissante dans un jeu de combat.

Une Histoire de Durée de Vie et de Quêtes…

Côté durée de vie, le cocktail proposé par DIMPS et Bandai Namco dans Dragon Ball Xenoverse est forcément beaucoup plus généreux que par le passé. Avec les quêtes multiples à faire, les modes de jeu classiques et tout l’aspect multijoueur, ce nouveau titre promet des heures et des heures de fun en perspective. Côté scénario, vous redécouvrirez d’ailleurs des combats épiques déjà vus dans les autres jeux, et surtout dans les animés, tout en découvrant de nouveaux personnages haut en couleurs. On apprécie vraiment cette formule, qu’on espère voir évoluer de plus en plus pour les futurs jeux vidéo Dragon Ball. Après des années d’errances, Dragon Ball Xenoverse apporte à nouveau de la qualité dans la série. Si tout n’est pas encore parfait, avec surtout une caméra à soigner d’urgence, et une liste de combos et techniques de combat à faire grandir, Dragon Ball Xenoverse devrait satisfaire votre soif de combat, aussi bien sur la durée qu’en termes de plaisir de jeu. On recommande donc chaudement ce nouvel opus à tous les fans de la série, mais aussi à ceux qui voudraient découvrir un jeu de combat différent.

Verdict : 15 / 20

  • Sadako

    Journaliste gaming et high-tech depuis 2009, je suis "Vanlifer" depuis 2021, dans mon camping-car équipé pour travailler sur les routes tout comme pour profiter de bons moments de détente !

    Vous aimerez aussi

    Test DLC Elden Ring | A la hauteur du GOTY de 2022 ?

    On a testé pour vous l’extension Shadow of the Erdtree, le DLC Elden Ring qui vient de sortir sur PC et consoles !

    Test de System Shock Remake | Une légende révolutionnaire du FPS revient en 2024 !

    Le légendaire System Shock revient dans un remake, l’occasion de vous faire un test complet de cette pépite !

    A lire également

    Mise à jour PS5 en version 24.05-09.60.00 | Ce que ça change

    • By Sadako
    • juillet 24, 2024
    • 529 views
    Mise à jour PS5 en version 24.05-09.60.00 | Ce que ça change

    Xbox Game Pass | Abonnement 100% Cloud et formule avec pubs ?

    • By Rainbow
    • juillet 24, 2024
    • 302 views
    Xbox Game Pass | Abonnement 100% Cloud et formule avec pubs ?

    Assassin’s Creed: Shadows | Ubisoft répond aux critiques sur Yasuke

    • By Rainbow
    • juillet 24, 2024
    • 362 views
    Assassin’s Creed: Shadows | Ubisoft répond aux critiques sur Yasuke

    Helldivers 2 | Une grosse mise à jour en août 2024

    • By Sadako
    • juillet 23, 2024
    • 441 views
    Helldivers 2 | Une grosse mise à jour en août 2024

    PlayStation Showcase | PS5 Pro et jeux de 2025 en Septembre 2024 ?

    • By Sadako
    • juillet 23, 2024
    • 745 views
    PlayStation Showcase | PS5 Pro et jeux de 2025 en Septembre 2024 ?

    La FTC porte plainte contre Microsoft concernant Xbox et Activision

    • By Sadako
    • juillet 19, 2024
    • 1004 views
    La FTC porte plainte contre Microsoft concernant Xbox et Activision