Test de Nex Machina

On ne présente plus Housemarque tant ses productions sont toujours euphorisantes, électriques et addictives ! Sur PS4, le studio a déjà été le responsable de nombreuses heures de travail perdues à la rédaction de Playerone.tv avec un Resogun, un Dead Nation et un Alienation qui nous ont scotché pendant des nuits entières. Quand on voit alors débarquer le code pour tester Nex Machina dans notre boîte mail, on est heureux, et on sait aussi qu’on va y laisser des plumes… A moins que ce ne soit un mauvais jeu suite à la décision de Housemarque de faire cavalier seul, sans Sony à l’édition pour également sortir sa production sur PC ? Verdict dans ce test de Nex Machina réalisé sur PS4 Pro via un code offert par l’éditeur.

Nex Machina – La fête au village

Typées rétro-gaming, les réalisations techniques des jeux Housemarque savent toujours lier l’aspect old-school tout en exploitant les capacités des supports sur lesquels ils tournent. C’est donc sans surprise qu’on découvre un Nex Machina une nouvelle fois magnifique grâce aux effets spéciaux qui vous en mettront plein la tronche. Certes, l’affichage en vue de dessus n’est pas ce qui rend le plus honneur à une belle plastique, mais les projectiles des ennemis et leurs explosions diverses et variés (sans parler des boss !) assurent un spectacle vraiment délicieux à regarder.

Comptez également sur une bande son parfaitement adaptée à ce qui se passe à l’écran, pour un Nex Machina qui met de l’ambiance, tout en ne distrayant pas non plus les parties qui demandent énormément de skill. Hypnotiques, les graphismes et la bande son du jeu devraient vous bercer comme il se doit pour donner le meilleur de vous-mêmes si vous vous donnez la peine de devenir bon…

Le skill, ça se mérite !

Au premier coup d’oeil, on cataloguerait presque Nex Machina dans la rubrique des Twin Stick Shooter pour la simple et bonne raison que le personnage se dirige avec le stick gauche tandis que le stick droit sert à tirer dans toutes les directions. Et puis, au bout de quelques tableaux, on se rend finalement vite compte que le dernier Housemarque est un beau Shoot’em Up des familles, qui se déroule uniquement au sol. A de nombreuses reprises, il vous rappelera vos heures les plus sombres passées dans un Ikaruga, sans toutefois tomber dans le Bullet Hell Shooter puisque l’écran n’est quasi jamais rempli de projectiles ennemis.

Housemarque a en tout cas mélangé pas mal de sous-genres pour faire de Nex Machina un jeu qui demande du skill. S’il sera « facile » pour le grand public de terminer le mode Arcade en difficulté débutant, le mode intermédiaire sera déjà réservé à ceux qui sont habitués à jouer à ce type de production. Pour vous aider à mieux traverser les niveaux, on retrouvera bien entendu des bonus qui permettront d’avoir des tirs plus rapides, avec une meilleure portée, plus larges (jusqu’à trois fois) ainsi qu’un bouclier qui permet de se faire toucher une fois sans mourir, et la glissade qu’il faudra maîtriser très rapidement pour progresser sans trop en chier.

D’ailleurs, le level-design et le gameplay de Nex Machina sont très orientés autour de la glissade qui vous permettra de traverser les ennemis, les projectils et les barrières de feu / laser sans prendre de dégât. Vous devrez donc avoir les yeux partout, anticiper les patterns des ennemis et toujours être prêt à appuyer sur L2 pour faire une glissade qui vous sauvera souvent la vie. Bien sur, on ne peut faire que trois glissades à la suite, la jauge se remplissant ensuite en quelques secondes. Ajoutez à cela des ennemis nombreux, aux attaques multiples (certains se transforment même une fois tués une première fois), des boss épiques à faire tomber en 3 phases (la fameuse règle de 3 si chère aux vieux jeux !) et vous obtiendrez une aventure délicieusement nerveuse, à la limite de l’épilépsie !

Nex Machina est d’ailleurs bien plus frénétique que les deux derniers jeux de Housemarque, et également bien plus difficile. Une fois que vous aurez fait vos preuves dans le mode Arcade, l’intérêt même du jeu sera de faire du score, toujours du score. Pour ce faire, vous disposerez d’un chouette mode Défis qui reprendra tous les mondes déjà parcourus en mode Arcade, et devrez faire péter les scores pour récupérer de la monnaie du jeu pour ensuite débloquer d’autres défis. S’il est facile d’obtenir la médaille de bronze et d’argent, accrochez-vous pour avoir un multiplicateur de dingue pour décrocher la médaille d’or qui réclame 5 millions de points !

Un tour du monde un peu radin

S’il n’y a rien qui cloche dans Nex Machina côté graphismes, gameplay, level design et bande son, on pourra en revanche raler rapidement contre Housemarque qui n’a pas été très généreux en mondes différents. Le mode Arcade est en effet composé de 5 mondes, ce qui donne une belle aventure de scoring, mais nous aurions aimé en avoir un peu plus, histoire d’avoir des niveaux du mode Défis plus variés. Les défis sont nombreux, mais tournent donc uniquement autour de ces 5 mondes, pour un plaisir visuel qui finit un peu par se répéter. En revanche, côté durée de vie, des heures et des heures s’offriront à vous si vous accrochez au concept, tandis que vous pourrez même jouer à deux uniquement en coopération locale, Housemarque n’ayant pas osé tenté le pari d’un jeu si rapide en coopération en ligne. Vu la précision dont il faut faire preuve tout au long d’un niveau, on les comprend !

Un jeu pour les vrais de vrais !

Autant vous dire que si vous n’êtes pas déjà un fan du genre, vous risquez fort de ne pas trouver votre bonheur avec Nex Machina sur PS4 et PC. En revanche, si vous êtes un joueur qui a toujours passé des heures sur divers Shoot’em Up de différentes souches, les 20€ demandés par Housemarque vous occuperont des heures et des heures. Le scoring est addictif, les défis sont très compliqués mais jamais infaisables, et la sensation de progresser à chaque nouvelle partie est d’une satisfaction difficilement descriptible. Certainement l’un des meilleurs jeux signés Housemarque que nous ayons fait, ce Nex Machina ! Matterfall fera-t-il mieux ? Verdict dans quelque temps !

Verdict : 18 / 20

  • Sadako

    Journaliste gaming et high-tech depuis 2009, je suis "Vanlifer" depuis 2021, dans mon camping-car équipé pour travailler sur les routes tout comme pour profiter de bons moments de détente !

    Vous aimerez aussi

    Test de System Shock Remake | Une légende révolutionnaire du FPS revient en 2024 !

    Le légendaire System Shock revient dans un remake, l’occasion de vous faire un test complet de cette pépite !

    Ghost of Tsushima | Test de la version PC

    Que vaut la version PC de Ghost of Tsushima, notamment en termes d’optimisation technique ? On voit ça dans notre test !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    A lire également

    Alone in the Dark | Le studio vient d’être tué par Embracer

    • By Sadako
    • juin 19, 2024
    • 37 views
    Alone in the Dark | Le studio vient d’être tué par Embracer

    Assassin’s Creed Shadows critiqué par des japonais

    • By Rainbow
    • juin 18, 2024
    • 326 views
    Assassin’s Creed Shadows critiqué par des japonais

    Lords of the Fallen 2 officialisé | Sortie en 2026

    • By Rainbow
    • juin 17, 2024
    • 306 views
    Lords of the Fallen 2 officialisé | Sortie en 2026

    Wokisme et jeux vidéo | Que se passe-t-il vraiment en occident ?

    • By Sadako
    • juin 17, 2024
    • 420 views
    Wokisme et jeux vidéo | Que se passe-t-il vraiment en occident ?

    Black Myth : Wukong aura un challenge « très relevé »

    • By Rainbow
    • juin 17, 2024
    • 412 views
    Black Myth : Wukong aura un challenge « très relevé »

    Astro Bot donne des détails sur son contenu et son futur

    • By Rainbow
    • juin 16, 2024
    • 715 views
    Astro Bot donne des détails sur son contenu et son futur