Test de Natural Doctrine

Réalisation technique

S'il y aura un seul point positif dans la réalisation technique de Natural Doctrine, c'est bien parce que celle-ci sera quasi identique en tournant sur PS4, PS3 et PS Vita. Malgré un packaging magnifique et un écran titre somptueux, on déchante assez vite en découvrant les premières phases de gameplay qui affichent des décors vraiment très rudimentaires. Pour faire simple, le jeu pourrait parfaitement tourner sur une PS2 boostée, avec une résolution moindre. On découvre alors des aires de jeu qui ne sont pas spécialement fournies en détails, qui affichent des background hideux (l'impression de jouer sur un niveau qui vole dans les airs est plus que jamais palpable dans ce titre), des personnages à la modélisation catastrophique (les ennemis sont un poil mieux finis) et des effets spéciaux à faire rire Dragon Ball Z: Hyper Dimension sur Super Nintendo. Bref, vous l'aurez compris, les qualités de Natural Doctrine ne sont clairement pas dans la qualité de ses graphismes. Une direction artistique d'enfer pour relever le niveau ?

    

Direction artistique

Malheureusement non, Natural Doctrine ne peut pas non plus compter sur un charisme et un univers attachants pour faire palier la pauvreté graphique de sa réalisation technique. La narration se passe toujours par des écrans quasi fixes ou les lignes de textes (en anglais uniquement) qui s'entassent les unes après les autres, tout en restant pour la plupart du temps inintéressantes. Côté charisme des personnages, leur modélisation est tellement sommaire que vous n'arriverez probablement pas à leur attacher la moindre importance. Ce n'est que du côté des environnements qu'il faudra trouver des qualités artistiques à Natural Doctrine, qui sait vous faire visiter des lieux assez différents à chaque fois, avec un bestiaire qui sait se renouveler. On nage donc au milieu d'un titre qui n'a pas grand chose pour lui d'une manière graphique en général. Rares sont les Tactical-RPG à être des vitrines graphiques, c'est un fait, mais Natural Doctrine est particulièrement décevant sur ce point, rendant le tout bien austère des aires de combats aux menus peu attirants.

Level design

Voilà bien la force du jeu de Kadokawa Games avec son gameplay. Le level design n'est pas le plus ingénieux du moment en termes de Tactical-RPG, mais c'est surtout l'intelligence des combats qui nous a séduit. Les arènes de combat propose donc d'avancer cases par cases, mais là où les choses se corsent est dans votre manière de les faire aborder ces combats. Il faudra donc utiliser au maximum les aptitudes des personnages de votre équipe et les placer suffisamment bien (utiliser les cachettes et jouer avec les angles de vue est essentiel à la réussite) pour ne pas vous faire tuer trop rapidement. On se retrouve donc avec un véritable casse-tête, dans lequel l'amélioration et l'upgrade des personnages est une condition sine qua none pour aborder les combats et les niveaux qui sont classés par lettres de difficulté. Lorsque vos personnages tueront des ennemis après avoir gagné un combat, il faudra absolument se poser pour équiper de nouveaux équipements, mais surtout répartir les points d'aptitudes pour rapidement avoir une équipe solide.

    

Là encore, n'isolez jamais un personnage de votre équipe du combat. En effet, si un des persos de la team ne tue jamais personne, il ne pourra jamais progresser pour la simple et bonne raison qu'il n'aura jamais de points d'aptitudes. Côté difficulté, Natural Doctrine n'est peut-être pas si difficile qu'il en a l'air. Il faudra juste dompter le gameplay qui n'est pas un modèle de clareté au départ, et savoir faire preuve d'une patience légendaire pour faire grimper vos personnages, et ne pas trop pester devant certaines lourdeurs immondes, comme par exemple l'obligation de faire marche arrière manuellement pour sortir d'un environnement que vous avez achevé avec succès…

Gameplay

Comme dit un peu plus haut, le gameplay de Natural Doctrine est un cauchemar pendant quelques heures. Malgré un tutoriel quand vous commencerez l'aventure, celui-ci ne sera pas assez copieux pour saisir toute la subtilité des options sur le champ de bataille. Pour essayer d'être clair avec vous, disons que pour bien jouer à Natural Doctrine, il va falloir prendre en compte plusieurs critères, et les assembler correctement pour briller en combat. D'une part, il va falloir penser à vos déplacements de manière très fine, tout en anticipant un maximum les déplacements et actions des adversaires. En mourrant, vous apprendrez également un peu plus les stratégies des ennemis pour ne pas recommencer ad vitam eternam les mêmes conneries. Mais là où le gameplay de Natural Doctrine se révèle le plus fun est dans la gestion des Link, soit l'association des forces des membres de l'équipe pour faire des attaques groupées. Pour conclure, on peut donc dire que la grande force du jeu de Kadokawa Games se trouve sur le champ de bataille, et nul part ailleurs. De toutes manières, vous ne pourrez rien faire à côté à part paramétrer votre team, Natural Doctrine ne permettant pas de faire un tour en ville pour acheter des vivres ou ne serait-ce que pour se promener…

Scénario

Encore une fois, malgré un résumé du scénario de Natural Doctrine assez alléchant sur sa jaquette de jeu, on déchante très vite une fois le jeu démarré. Le titre nous raconte une histoire où les humains se battent pour leur survie, dans un monde en plein chaos. Dans les faits, on se retrouve avec une narration imbuvable, des séquences de textes soporifiques au possible, pour un scénario que l'on mettra très rapidement de côté. Dommage, l'austérité du titre et son intérêt auraient pu être boostés par une histoire un peu plus fun à suivre…

Bande son

Malgré de belles compositions, la bande son de Natural Doctrine est ruinée par des problèmes assez agaçants. Au choix, vous pourrez mettre les voix des personnages en japonais ou en anglais. Dans tous les cas, attendez-vous à entendre sans arrêt les mêmes vocalises des personnages, ce qui a le don de taper sur le système. Les musiques tournent elles aussi en boucle, pour finalement forcer le joueur à mettre le jeu en sourdine pour mettre sa propre bande son. Un peu 90', tout ça…

Durée de vie

Si vous arrivez à passer le cap des premières heures de jeu, Natural Doctrine saura vous occuper un long moment. Les possibilités de progression et la richesse du contenu vous tiendront occuper vraiment longtemps. Un mode multijoueur est même présent (collection de cartes à jouer), mais nous n'avons pas pu le tester comme il se doit, en raison d'un très faible nombre de joueurs en ligne. Vous en aurez pour votre argent, dans tous les cas !

Conclusion

Natural Doctrine n'est clairement pas un jeu à mettre entre toutes les mains, et certainement pas à acheter en guise de premier Tactical-RPG. Avec des graphismes qui nous ramènent 15 ans en arrière, un scénario inintéressant au possible, une bande son rabat-joie et un gameplay "jycomprendsrien" qui dure quelques heures, le jeu de Kadokawa Games est tout sauf attirant. Nous le conseillerons donc aux véritables adeptes du genre qui n'auront de toutes façons pas besoin de lire ce test de Natural Doctrine pour l'acheter, mais certainement pas au grand public qui ne trouvera qu'une production austère, répugnante et sans intérêt. Nous n'en parlons que très rarement dans nos articles, mais un autre problème risque de décevoir les joueurs qui ne connaissent pas Natural Doctrine en l'achetant pour la beauté de sa jaquette. Sans aller jusqu'à dire qu'elle est mensongère, nous pouvons en tout cas affirmer qu'elle enjolive largement les choses et qu'elle ne prévient pas les joueurs qu'ils ne pourront rien faire d'autres que des combats et des paramétrages de personnages. Un vrai jeu de niche, en somme !

Verdict : 10 / 20

  • Sadako

    Journaliste gaming et high-tech depuis 2009, je suis "Vanlifer" depuis 2021, dans mon camping-car équipé pour travailler sur les routes tout comme pour profiter de bons moments de détente !

    Vous aimerez aussi

    Test de System Shock Remake | Une légende révolutionnaire du FPS revient en 2024 !

    Le légendaire System Shock revient dans un remake, l’occasion de vous faire un test complet de cette pépite !

    Ghost of Tsushima | Test de la version PC

    Que vaut la version PC de Ghost of Tsushima, notamment en termes d’optimisation technique ? On voit ça dans notre test !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    A lire également

    PlayStation Portal | Mise à jour 3.0 disponible avec des nouveautés

    • By Sadako
    • juin 21, 2024
    • 139 views
    PlayStation Portal | Mise à jour 3.0 disponible avec des nouveautés

    Alone in the Dark | Le studio vient d’être tué par Embracer

    • By Sadako
    • juin 19, 2024
    • 444 views
    Alone in the Dark | Le studio vient d’être tué par Embracer

    Assassin’s Creed Shadows critiqué par des japonais

    • By Rainbow
    • juin 18, 2024
    • 556 views
    Assassin’s Creed Shadows critiqué par des japonais

    Lords of the Fallen 2 officialisé | Sortie en 2026

    • By Rainbow
    • juin 17, 2024
    • 519 views
    Lords of the Fallen 2 officialisé | Sortie en 2026

    Wokisme et jeux vidéo | Que se passe-t-il vraiment en occident ?

    • By Sadako
    • juin 17, 2024
    • 555 views
    Wokisme et jeux vidéo | Que se passe-t-il vraiment en occident ?

    Black Myth : Wukong aura un challenge « très relevé »

    • By Rainbow
    • juin 17, 2024
    • 609 views
    Black Myth : Wukong aura un challenge « très relevé »