Test de Entwined

Réalisation technique

Entwined est très agréable à regarder, grâce à des textures on ne peut plus fines et à un épurement quasi total des environnements de jeu. Tout au long des niveaux, la visibilité est donc parfaite, ce qui n'était pas forcément facile à mettre en place compte tenu des zones resserrées à traverser avec les deux personnages à l'écran, parfois simultanément. Malgré tout, un très vilain défaut fait rage dans Entwined, à savoir l'apparition de freezes intempestifs qui ruinent parfois l'expérience de jeu en vous forçant à râter vos combinaisons. Un soucis qui n'a toujours pas été réglé par un patch correctif depuis presque un mois… Quand on sait l'importance de la fluidité dans un jeu de rythme / adresse, vous imaginez alors que ces gels d'écran sont particulièrement polluants.

Direction artistique

A la manière d'un Journey ou d'un Flower, les artistes du studio PixelOpus ont réussi à créer des environnements d'une originalité sans faille. Très poétiques, les niveaux reprennent divers éléments comme l'eau, le feu, la végétation et autres composants naturels de notre planète, en les retranscrivant de manière tout à fait abstraite. Pourquoi une note qui ne frôle pas des sommets, alors ? Tout simplement pour un manque de cohérence grandiose, et de parachutage du joueur sans qu'il ne comprenne pourquoi. Si Flower et Journey sont d'une crédibilité à toute épreuve sur ce point, Entwined se contente de nous balader de niveaux en niveaux sans livrer de réelle finalité, aussi bien artistique qu'en termes de but du jeu. Le tout restera donc très agréable à l'oeil, mais n'espérez pas en savoir plus sur le pourquoi du comment vous vous trouvez ici. Dommage.

Level design

Où situer Entwined ? La production de PixelOpus aurait pu aller lorgner du côté des jeux d'adresse et de rythme à la REZ, en proposant un gameplay qui aurait pu être aussi diabolique que le Shoot'em Up Ikaruga. Au final, on se retrouve à enchainer des niveaux qui n'ont pas tellement d'intérêt pour faire fusionner le poisson et l'oiseau à l'écran. La musique, aussi zen soit-elle, n'a donc quasi aucune incidence sur les niveaux, et la phase finale d'un niveau ne propose vraiment rien sur le plan ludique. L'ennui est donc maximal dès que le joueur aura compris qu'on lui demandera de répéter la même routine de niveaux en niveaux, pour rester sur sa faim. Le concept était pourtant prédisposer à quelque chose de bien plus osé, ce qui est doublement dommage…

 

    

Gameplay

A la fois simple et complexe, le gameplay de Entwined est très rapidement assimilé par le joueur. A l'aide du stick analogique droit, vous contrôlez un oiseau, et un poisson avec le stick gauche. Vous devrez alors passer dans des formes géométriques sans avoir à contrôler la vitesse de défilement des niveaux qui est automatique. Comme vous pouvez vous l'imaginer, les développeurs vous ont réservé quelques phases particulièrement difficiles, en faisant jouer des trajectoires des sticks analogiques différentes, et parfois opposées. Le conflit cérébral pourra alors être optimal, sans pour autant pénaliser les joueurs lors d'échecs de tronçons des niveaux, qui peuvent être refaits sans game over encore et encore. Une fois de plus, on regrette que la difficulté et le challenge n'aient pas été poussés à leur paroxysme pour faire de Entwined un jeu à bûcher pour progresser. Ce manque de challenge est synonyme, pour notre part, d'un ennui qui  s'installe trop rapidement. Seul le mode défi pourra éventuellement vous forcer à apprendre un peu plus et à vous surpasser. Un concept mal exploité, donc.

Scénario

Flower et Journey ont réussi à prouver qu'un scénario pouvait se raconter sans forcément mettre le paquet sur des scènes cinématiques et de longs textes, en laissant la suggestion prendre le dessus. Dans Entwined, on aura beau faire preuve de la plus grande imagination possible, il ne nous a pas été faisable de trouver un semblant d'évolution au pitch de départ qui annonce deux êtres séparés à jamais, qu'il faut réunir. On ne fera donc que ça, réunir le poisson et l'oiseau à la fin de chaque niveau, pour ensuite recommencer au niveau d'après. Une orientation spirituelle sur la réincarnation est donc envisageable, mais peu de joueurs devraient se creuser la tête aussi loin que ça pour donner du sens à l'aventure proposée par Entwined…

Bande son

Là encore, l'incohérence est assez grande dans Entwined. Nous ne reprochons absolument pas la qualité des musiques du jeu, qui est vraiment d'excellente facture, mais plutôt le choix des pistes qui ne collent pas du tout à l'action proposée à l'écran. La plupart du temps, il faudra donc faire avec des musiques de relaxation qui s'énerveront un peu lors des moments où les deux personnages fusionneront, pour redevenir calme une fois la tempête passée. On aurait surtout aimé entendre des sons différents lorsque l'on passe dans les formes géométriques des niveaux, ce qui aurait booster l'intérêt des parties…

 

 

    

Durée de vie

Ne comptez pas passer plus de 1h30 sur le mode Histoire de Entwined, qui ne propose pas un challenge très relevé tout au long de ses 9 niveaux. Pour ceux qui auront envie d'en voir plus après avoir passé 9 vies dans les niveaux du titre, sachez qu'un mode Défi est présent, avec un challenge bien plus intéressant et une difficulté bien plus grande. Le scoring sera donc de mise, mais le nombre de niveau n'étant pas très grand, vous en ferez également vite le tour. Un contenu bien maigrichon donc, pour les 8 euros demandés…

Conclusion

Difficile de recommander Entwined à une cible de joueurs en particulier. Finalement très loin des trips proposés par Flower et Journey, le titre de PixelOpus a tendance à se noyer dans une direction artistique superbe, un gameplay original et des graphismes agréables, mais qui n'arrivent pas à donner de l'intérêt à des parties qui se ressemblent toutes. Outre les freezes qui viennent perturber les parties, c'est surtout le manque d'entrain d'Entwined qui ne nous a vraiment pas convaincu. A jouer à deux, à la limite, pour des phases un peu plus fun, en particulier dans le mode défi du titre, mais à ne pas considérer si vous êtes un joueur solitaire. Pour 8 euros, et avec autant de bonnes idées gâchées, on ne peut qu'être déçu de ce titre qui avait pourtant toutes les cartes en main pour assurer une expérience de jeu satisfaisante. Du mieux à venir dans une éventuelle suite ? On ne demande que ça !

Verdict : 8 / 20

  • Sadako

    Journaliste gaming et high-tech depuis 2009, je suis "Vanlifer" depuis 2021, dans mon camping-car équipé pour travailler sur les routes tout comme pour profiter de bons moments de détente !

    Related Posts

    Test de System Shock Remake | Une légende révolutionnaire du FPS revient en 2024 !

    Le légendaire System Shock revient dans un remake, l’occasion de vous faire un test complet de cette pépite !

    Ghost of Tsushima | Test de la version PC

    Que vaut la version PC de Ghost of Tsushima, notamment en termes d’optimisation technique ? On voit ça dans notre test !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    A lire également

    Le Chat Vocal Discord arrive bientôt sur PS5 | Plus besoin de PC ou du Mobile !

    • By Sadako
    • juin 13, 2024
    • 220 views
    Le Chat Vocal Discord arrive bientôt sur PS5 | Plus besoin de PC ou du Mobile !

    Le plein d’infos pour Metal Gear Solid: Snake Eater Delta

    • By Rainbow
    • juin 13, 2024
    • 146 views
    Le plein d’infos pour Metal Gear Solid: Snake Eater Delta

    Phantom Blade Zero ne sera pas un souls-like

    • By Rainbow
    • juin 13, 2024
    • 225 views
    Phantom Blade Zero ne sera pas un souls-like

    PS Plus Juin 2024 | Les jeux Extra & Premium

    • By Sadako
    • juin 12, 2024
    • 1024 views
    PS Plus Juin 2024 | Les jeux Extra & Premium

    Killing Floor 3 | Du gore, des tripes et une sortie en 2025 !

    • By Sadako
    • juin 12, 2024
    • 292 views
    Killing Floor 3 | Du gore, des tripes et une sortie en 2025 !

    COD: Black Ops 6 ne prendra finalement pas plus de 300 Go

    • By Sadako
    • juin 12, 2024
    • 389 views
    COD: Black Ops 6 ne prendra finalement pas plus de 300 Go