Test de Dishonored

Réalisation technique

Arkane Studios a beau maitriser à la perfection l’Unreal Engine 3, il ne peut toutefois pas faire de miracles avec la réalisation technique de Dishonored. Certaines textures ne sont pas belles à voir, mais le jeu conserve tout de même une qualité graphique certaine qui corrèle bien avec le choix de la direction artistique. Sur consoles, on aurait aimé des temps de chargements plus courts et moins nombreux, la ville de Dunwall n’étant pas accessible tel un environnement ouvert mais découpée en différents quartier / lieux.

Direction artistique

Comment ne pas tomber amoureux de l’univers de Dishonored ? Arkane Studios a mis le paquet pour offrir au joueur une ville industrielle anglaise corrompue par un gouvernement véreux et une ambiance très 19ème siècle couplée à une avancée technologique anachronique mais diablement bien intégrée. Dunwall profite d’ailleurs de nombreux quartiers tous bien distincts les uns des autres, avec pour point commun une épidémie de peste qui fait rage, palpable. La mise en scène est excellente, les personnages charismatiques à souhait, et l’univers du jeu encore approfondi par la présence de fichiers / notes et livres à lire un peu partout, ce qui fait de Dishonored un jeu au background incroyablement complet. Chapeau bas !

Level design

Tous les lieux de la ville de Dishonored ont été pensés pour que le joueur puisse choisir la manière dont il veut aborder les situations. Si le concept n’est pas nouveau (on pense notamment à Hitman), il procure une aventure personnalisable, chose rare à notre époque où les FPS couloirs / arènes s’enchainent. L’infiltration est généralement recommandée pour ne pas vous attirer les foudres des gardes qui grouillent partout, mais un joueur plus bourrin s’en sortira tout de même en rentrant dans le tas. Les choix sont également présents via les quêtes annexes, où vous pourrez par exemple choisir d’épargner la vie de certains personnages, ou de les buter froidement sans aucun scrupule. Un jeu à la carte, en somme !

Gameplay

Dishonored n’est pas un simple FPS, mais plutôt un habile mélange entre FPS, infiltration, action, RPG et limite plates-formes. D’habitude, quand un jeu propose autant de variantes dans son gameplay, on peut être sur que tout ne se vaut pas. La bonne nouvelle ici est que Dishonored fait les choses bien partout, que ce soit dans la gestion des habiletés et pouvoirs de Corvo ou dans la manière d’appréhender les affrontements avec les ennemis. Au final, Dishonored propose l’expérience virtuelle la plus complète manette en main en termes de FPS depuis de longues années.

Scénario

En tout début de partie, on découvre le personnage principal, Corvo, accusé à tord du meurtre de l’impératrice dont il avait la protection. S’en suit alors une course poursuite contre le gouvernement vérolé de Dunwall et la vengeance d’un peuple. Pas foncièrement mauvais, le scénario aurait cependant mérité une originalité un peu plus grande, dans un univers qui ne demandait qu’à être utilisé pour sortir des sentiers battus. On suivra parfois la trame de Dishonored d’un peu plus loin que prévu, mais le scénario se tient du début à la fin du jeu.

Bande son

La localisation en français de Dishonored est excellente à bien des niveaux. Les doublages sont en majorité dans le ton, et les musiques accompagnent toujours l’action (ou l’infiltration) de la meilleure manière.

Durée de vie

Pour un FPS, la durée de vie de Dishonored est excellente ! Focalisé dans une unique campagne solo, le contenu est grand, et réclamera un peu moins de 20 heures de jeu pour en voir le bout. Comme si cela n’était pas suffisant, Dishonored est aussi très rejouable du fait de la multi approche des niveaux et des différents choix à faire à de nombreux endroits. Une longévité non artificielle qu’on aimerait voir bien plus souvent dans le jeu vidéo moderne… !

Conclusion

Certains joueurs qualifieront sans doute Dishonored de jeu de l’année 2012, mais nous n’iront jusqu’à affirmer qu’il est l’un des meilleurs de ce même millésime. Les points forts du FPS d’Arkane Studios sont indubitablement sa direction artistique et son level design qui font du titre un must have pour les fans de shoots intelligents. L’univers de Dishonored est un régal, et l’aventure multiple un luxe rare sur cette génération de consoles. Seuls le scénario et la réalisation technique ne sont pas à la hauteur des autres points (très) forts du jeu, mais Dishonored assure vraiment une expérience hors du commun. A posséder absolument !

Verdict : 17 / 20

  • Sadako

    Journaliste gaming et high-tech depuis 2009, je suis "Vanlifer" depuis 2021, dans mon camping-car équipé pour travailler sur les routes tout comme pour profiter de bons moments de détente !

    Vous aimerez aussi

    Test de System Shock Remake | Une légende révolutionnaire du FPS revient en 2024 !

    Le légendaire System Shock revient dans un remake, l’occasion de vous faire un test complet de cette pépite !

    Ghost of Tsushima | Test de la version PC

    Que vaut la version PC de Ghost of Tsushima, notamment en termes d’optimisation technique ? On voit ça dans notre test !

    A lire également

    Sony travaillerait sur la rétrocompatibilité PS3 sur PS5

    • By Sadako
    • juin 24, 2024
    • 512 views
    Sony travaillerait sur la rétrocompatibilité PS3 sur PS5

    Fortnite Recharge | Un nouveau mode de jeu très rapide !

    • By Sadako
    • juin 23, 2024
    • 338 views
    Fortnite Recharge | Un nouveau mode de jeu très rapide !

    Metal Gear Solid Delta: Snake Eater | Comparatif PS2 V.S. PS5

    • By Sadako
    • juin 22, 2024
    • 601 views
    Metal Gear Solid Delta: Snake Eater | Comparatif PS2 V.S. PS5

    Un nouveau Red Faction serait annulé par Embracer Group

    • By Sadako
    • juin 22, 2024
    • 355 views
    Un nouveau Red Faction serait annulé par Embracer Group

    PlayStation Portal | Mise à jour 3.0 disponible avec des nouveautés

    • By Sadako
    • juin 21, 2024
    • 1029 views
    PlayStation Portal | Mise à jour 3.0 disponible avec des nouveautés

    Alone in the Dark | Le studio vient d’être tué par Embracer

    • By Sadako
    • juin 19, 2024
    • 820 views
    Alone in the Dark | Le studio vient d’être tué par Embracer