Test de ARMS

En présentant plus largement sa Switch et son catalogue de premiers jeux à paraître durant sa première année de vie, Nintendo en profitait pour dévoiler sa nouvelle licence, ARMS. Jeu de combat atypique que l’on aurait pu prendre pour un Super Punch Out du futur, le titre mise à la fois sur son accessibilité et son potentiel d’amusement avec les Joy-Con utilisés comme des WiiMote pour séduire un large publique de joueurs sur une Nintendo Switch qui ne bénéficie pas encore d’une offre de jeux très vaste. Après un Ultra Street Fighter II: Ultimate Edition sorti le mois dernier, c’est donc un autre titre de combat que nous vous proposons de découvrir via ce test de ARMS réalisé via une version cartouche offerte par Nintendo France.

Du charisme made-in Nintendo

Si le constructeur ne procède pas souvent à la création d’une nouvelle licence, le résultat est quasi toujours à la hauteur de son talent artistique global : réussi. Très actuel dans son design, ARMS nous fait penser à la fois à du Splatoon pour les couleurs choisies, avec une pincée d’Overwatch, de Punch Out pour ses grosses patates dans les dents, et bien évidemment de notre cher Inspecteur Gadget. Avec une belle patte artistique, le jeu de Nintendo exploite également pas mal les capacités techniques de la Switch en proposant le tout en 60 images par seconde, ainsi que dans les résolutions « standards » de 720p en mode nomade, et 1080p en mode Dock.

Il n’y a rien de véritablement impressionnant dans la réalisation technique de ce ARMS, pas de sang, pas de déformation des visages sous les coups adverses, pas de super effets spéciaux de la mort qui tue, mais le rendu est agréable à l’oeil tout en disposant d’une belle identité visuelle, reconnaissable de loin, au premier coup d’oeil.

Un jeu de combat atypique rapidement maîtrisé

En attendant de vraiment faire revenir sa licence de baston N°1 sur sa Switch (Super Smash Bros.), Nintendo a donc imaginé un concept assez large autour d’un gameplay simpliste que tout le monde peut exploiter de deux manières : la boxe. Pour jouer à ARMS, vous pourrez en effet utiliser vos Joy-Con ou votre manette Pro de manière tout à fait classique, ou choisir de jouer en tenant un Joy-Con dans chaque main pour vous battre. Pour cette deuxième option, à part vouloir perdre quelques kilos avant d’enfiler votre maillot de bain, nous n’en avons pas vu l’utilité ni l’efficacité tant le gameplay devient rapidement ingérable et peu précis.

Avec les Joy-Con fixés à la manette ou avec le Pad Pro, ARMS offrira selon nous son meilleur potentiel. Et en y regardant de plus près, on s’aperçoit très rapidement que le titre de Nintendo n’a rien à voir avec Punch Out, Tekken, Street Fighter ni à aucun autre jeu de baston. La force de Nintendo a toujours été de proposer des prises en mains rapides, instinctives, et ARMS répond une fois de plus à ce cahier des charges qui séduit depuis les années 80. Avec une gâchette, on envoie le poing droit. Avec l’autre gâchette, on envoie le poing gauche. Ajoutez à cela un touche de straff pour esquiver rapidement un côté, une touche de garde, une touche de saut, la possibilité de faire des choppes en appuyant sur les deux gâchettes en même temps et vous aurez de quoi vous mettre sur la tronche dans des arènes diverses et variées. En l’espace de 10 minutes, à peine, n’importe qui sera donc capable de se battre.

La baston version Nintendo

Doté d’un (tout petit) mode Solo intitulé mode Grand Prix, ARMS vous apprendra d’ailleurs à ne pas seulement battre vos adversaires à la régulière, mais également avec une variante de Basketball et Volleyball. Dans le premier cas, ce sera votre adversaire qu’il faudra chopper (en appuyant en même temps sur les deux gâchettes) pour l’utiliser comme balon en marquant des points, tandis que le Volleyball permettra de frapper un gros ballon pour tenter de faire échouer vos adversaires qui fait la même chose que vous derrière le filet. En 10 étapes, ce mode Solo est rapidement bouclé, et on peut d’ailleurs noter que la difficulté est au rendez-vous dès que vous franchirez le niveau 6 sur un total de 10.

Vous l’aurez compris, à l’image du lancement de Splatoon sur Wii U il y a maintenant quelques années, Nintendo souhaite davantage orienter ARMS en multijoueur. Le Nintendo Network étant encore gratuit jusqu’à au moins la fin de cette année 2017, vous n’aurez donc aucune excuse pour ne pas aller vous castagner en ligne. Belle surprise, d’ailleurs, puisque le constructeur a plutôt bien pensé les choses avec un lobby très lisible, mais surtout avec des matchmakings rapides où vous pourrez relancer immédiatement un nouveau combat sans repasser par la case départ, ni subir un seul temps de chargement. Une belle manière d’enchaîner les combats avec un pote sans perdre de temps !

Sachez enfin que, côté modes de jeu, vous pourrez jouer avec un pote en coopération au mode Grand Prix, et exploiter le mode 2V2 où l’action est plutôt frénétique tout en perdant parfois grandement en lisibilité. Côté technique, il faudra néanmoins rétrograder à 30 images par seconde si vous jouez à plus de deux joueurs sur la même console. En attendant la Nintendo Switch X Pro, la logique l’emporte forcément sur les capacités techniques !

Un concept finalement trop limité

Mais si vous avez déjà scrollé tout en bas de ce test de ARMS, vous vous demanderez très certainement pourquoi sa note n’est pas plus haute ? Le titre a les défauts de ses qualités. On s’explique. Le gameplay est effectivement très simple et la prise en main immédiate, mais le gros problème que ARMS nous pose est que nous avons eu l’impression de ne plus rien apprendre du titre après les deux premières heures passées en sa compagnie. Il n’y a jamais vraiment de « momentum » dans un combat, les déplacements sont lents, les combos inexistants (à part un petit juggle cà et là), et le concept même nous paraît amusant le temps de quelques minutes, pas plus. Une sorte de mini-jeu qui aurait pu être présent dans 1-2 Switch en somme, avec une profondeur plus poussée, mais dont l’idée même tourne en rond trop rapidement.

Pourtant, Nintendo a tenté de bien creuser autour de son concept initial avec des variantes originales (volley et basket), des power-up et malus qui tombent n’importe quand sur certaines maps pour pimenter les combats, beaucoup d’armes à débloquer pour les personnages, mais la mayonnaise ne prend pas vraiment.

Nous sommes les premiers à dire que les jeux de combats ne proposent plus de révolution depuis bien longtemps (tout en continuant à les aimer quels qu’ils soient) et voir ARMS en tenter une nous réjouissait. Finalement, après quelques heures passées en sa compagnie, nous n’avons pas eu ce que nous cherchions pour un jeu qui nous aura vite ennuyé de par sa profondeur et sa superficialité. Avec un contenu un peu plus grand et des ajustements plus nombreux sur les techniques de combat, nous aurions très certainement recommandé ARMS. En l’état actuel des choses, cela nous paraît trop juste, surtout à son prix de vente initial.

Verdict : 12 / 20

  • Sadako

    Journaliste gaming et high-tech depuis 2009, je suis "Vanlifer" depuis 2021, dans mon camping-car équipé pour travailler sur les routes tout comme pour profiter de bons moments de détente !

    Vous aimerez aussi

    Test de System Shock Remake | Une légende révolutionnaire du FPS revient en 2024 !

    Le légendaire System Shock revient dans un remake, l’occasion de vous faire un test complet de cette pépite !

    Ghost of Tsushima | Test de la version PC

    Que vaut la version PC de Ghost of Tsushima, notamment en termes d’optimisation technique ? On voit ça dans notre test !

    A lire également

    Sony travaillerait sur la rétrocompatibilité PS3 sur PS5

    • By Sadako
    • juin 24, 2024
    • 516 views
    Sony travaillerait sur la rétrocompatibilité PS3 sur PS5

    Fortnite Recharge | Un nouveau mode de jeu très rapide !

    • By Sadako
    • juin 23, 2024
    • 338 views
    Fortnite Recharge | Un nouveau mode de jeu très rapide !

    Metal Gear Solid Delta: Snake Eater | Comparatif PS2 V.S. PS5

    • By Sadako
    • juin 22, 2024
    • 601 views
    Metal Gear Solid Delta: Snake Eater | Comparatif PS2 V.S. PS5

    Un nouveau Red Faction serait annulé par Embracer Group

    • By Sadako
    • juin 22, 2024
    • 361 views
    Un nouveau Red Faction serait annulé par Embracer Group

    PlayStation Portal | Mise à jour 3.0 disponible avec des nouveautés

    • By Sadako
    • juin 21, 2024
    • 1030 views
    PlayStation Portal | Mise à jour 3.0 disponible avec des nouveautés

    Alone in the Dark | Le studio vient d’être tué par Embracer

    • By Sadako
    • juin 19, 2024
    • 820 views
    Alone in the Dark | Le studio vient d’être tué par Embracer