Test de Akiba’s Beat

Il y a deux ans, Acquire et PQube nous faisait parvenir un certain Akiba’s Trip: Undead & Undressed qui aura au moins eu le mérite de nous marquer en nous forçant à déshabiller les ennemis pour les vaincre. Si le résultat final était finalement moyen, nous voici à présent avec sa suite spirituelle : Akiba’s Beat. Changeant de ton pour s’attaquer au monde des paradoxes et autres réalités temporelles déformées, cette aventure sera-t-elle plus marquante pour les joueurs ? Verdict dans notre test de Akiba’s Beat réalisé sur PS4 Pro à l’aide d’une clé PlayStation Store offerte par PQube.

Akiba’s Beat – Visuellement très pauvre

Si les graphismes d’un jeu vidéo ne font pas tout, loin de là, le premier contact visuel est aussi celui qui nous accompagnera pendant toute la durée de l’aventure. Nous ne laisserons donc pas trainer le suspens et avouerons donc que cet Akiba’s Beat est une déception technique. La ville est plutôt agréable à regarder, mais ce qui manque énormément au titre de Acquire est de la vie, des passants et des animations qui donnent envie de passer du temps dans les rues de cet Akihabara virtuel. Pour on ne sait quelle raison d’ailleurs, alors que Akiba’s Trip 2 proposait des PNJs modélisés en bonne et due forme, ceux de Akiba’s Beat apparaissent monochrome et en transparence pour la plupart, ne laissant que ceux abordables d’apparence humaine.

Un choix artistique qui surprend, qui ne rend pas du tout honneur au jeu, et qui inflige une sacré transparence à la ville. Pour le charisme, on repassera donc, surtout que les très nombreux commerces et boutiques de la ville sont encore une fois non explorables, une frustration réelle étant donné l’envie qui s’empare du joueur en traversant ce quartier électronique si populaire. Côté modélisation et texturing, on voit également que le titre est également disponible sur PS Vita, mais cette version PS4 aurait vraiment pu proposer mieux, même avec un budget serré.

Heureusement, le casting des personnages est plutôt une réussite, avec un héros principal, Asahi Tachibana, qui rencontrera rapidement d’autres protagonistes attachants aux caractères bien trempés et singuliers. Côté ennemi, c’est déjà moins tranchant, mais dans l’ensemble, Akiba’s Beat profite d’une direction artistique convenable qui fait un peu oublier sa vetusté technique. En ce qui concerne une quelconque optimisation PS4 Pro en revanche, ne rêvez pas.

Du texte, du texte et encore du texte

La tradition Akiba est respectée dans Akiba’s Beat. Le scénario commence donc de fort belle manière avec quelques cinématiques agréables relatant Asahi, perso principal, qui rencontre son meilleur pote devant une boutique pour acheter de quoi satisfaire son côté NEET complètement assumé. Un peu anarchiste sur les bords, et systématiquement en retard, Asahi arrive donc à la bourre au rendez-vous. Une fois la journée terminée, le synopsis du jeu explose : Akiba’s Beat vous fera vivre la même journée (un dimanche), encore et toujours.

La faute à des habitants de la ville un peu perchés qui fantasment beaucoup sur des choses diverses et variées. Ces fantasmes se transforment ensuite en paradoxe, et il faudra vous rendre dans une sorte de dimension parallèle en passant par une porte secrète de la ville pour terminer un donjon, battre un boss, et recommencer le lendemain avec un autre paradoxe. Sur le papier, l’idée est excellente, tout en donnant envie d’en savoir plus sur ce qui se passera le lendemain. Et avouez que vivre uniquement le dimanche a aussi quelque chose de particulièrement excitant !

Le gros problème de Akiba’s Beat est sa narration. Au bout de quelques heures de jeu, nous n’en pouvons absolument plus d’avaler des lignes et des lignes de textes ! Tout comme dans Akiba’s Trip 2, les scènes de dialogue s’étirent vraiment trop sur la longueur, et sont pour la plupart inintéressantes. Le même sujet tourne souvent en boucle, est dit et répété de 15 manières différentes, à tel point que le cerveau décroche rapidement pour passer à la suite. Mais là encore, le meilleur n’est pas à venir dans Akiba’s Beat…

La lassitude plus forte que l’intérêt

Et oui, entre deux séquences de dialogue, Akiba’s Beat aura bien d’autres moyens de vous agacer, notamment avec des aller-retours incessants qui n’ont d’autre but que d’allonger la durée de vie artificiellement. Des temps de chargement sont encore présents et découpent les différents quartiers de la map, chose étonnante vu sa taille relativement petite qui pourrait aisément entrer en mémoire de travail de la PS4. On se retrouve donc à devoir supporter 5 minutes de dialogue, faire 5 aller-retours, et recommencer jusqu’à trouver la bonne personne responsable du paradoxe pour enfin combattre un peu dans les donjons.

A l’intérieur même des paradoxes, Asahi et ses alliés du moment pourront donc frapper du méchant avec plusieurs armes différentes. Des points de compétences pourront également être attribués sur les personnages, tout comme il sera possible d’améliorer certaines aptitudes physiques, mentales etc. Un côté RPG sympathique qui passe plutôt pas mal, même si les donjons sont vraiment très laids, et toujours faits en couloir / labyrinthes ultra dirigistes. Le feeling des combats n’est pas des plus agréables, avec un perso assez lourd, et un système de combat qui rappelle pas mal les Tales of, en moins bien. Vous avez en effet une jauge de nombre de coups disponibles qu’il faudra laisser se recharger avant de pouvoir attaquer à nouveau. Des sorts magiques sont de la partie également, mais rien de transcendant n’est vraiment capable de vous faire oublier tous les autres défauts de cet Akiba’s Beat.

Difficile de recommander Akiba’s Beat !

Malgré quelques défauts et un aspect « jeu de niche » très prononcé, Akiba’s Trip 2 était agréable à jouer et truffé de bonnes idées qui donnait envie d’en voir plus. Le constat n’est malheureusement pas du tout le même pour ce Akiba’s Beat qui nous aura trop vite ennuyé, la faute à des dialogues insupportables, un level design inintéressant, pour un rythme vraiment mauvais. Nous ne conseillons donc pas particulièrement Akiba’s Beat à ceux qui ont aimé les deux premiers opus, ni aux autres joueurs d’ailleurs, ou alors à tout petit prix. Nous espérons en tout cas un hypothétique Akiba 4 qui saura nous proposer bien mieux que ça, étant particulièrement amateur de cette série !

Verdict : 8 / 20

  • Sadako

    Journaliste gaming et high-tech depuis 2009, je suis "Vanlifer" depuis 2021, dans mon camping-car équipé pour travailler sur les routes tout comme pour profiter de bons moments de détente !

    Vous aimerez aussi

    Test de System Shock Remake | Une légende révolutionnaire du FPS revient en 2024 !

    Le légendaire System Shock revient dans un remake, l’occasion de vous faire un test complet de cette pépite !

    Ghost of Tsushima | Test de la version PC

    Que vaut la version PC de Ghost of Tsushima, notamment en termes d’optimisation technique ? On voit ça dans notre test !

    A lire également

    Sony travaillerait sur la rétrocompatibilité PS3 sur PS5

    • By Sadako
    • juin 24, 2024
    • 168 views
    Sony travaillerait sur la rétrocompatibilité PS3 sur PS5

    Fortnite Recharge | Un nouveau mode de jeu très rapide !

    • By Sadako
    • juin 23, 2024
    • 309 views
    Fortnite Recharge | Un nouveau mode de jeu très rapide !

    Metal Gear Solid Delta: Snake Eater | Comparatif PS2 V.S. PS5

    • By Sadako
    • juin 22, 2024
    • 545 views
    Metal Gear Solid Delta: Snake Eater | Comparatif PS2 V.S. PS5

    Un nouveau Red Faction serait annulé par Embracer Group

    • By Sadako
    • juin 22, 2024
    • 320 views
    Un nouveau Red Faction serait annulé par Embracer Group

    PlayStation Portal | Mise à jour 3.0 disponible avec des nouveautés

    • By Sadako
    • juin 21, 2024
    • 961 views
    PlayStation Portal | Mise à jour 3.0 disponible avec des nouveautés

    Alone in the Dark | Le studio vient d’être tué par Embracer

    • By Sadako
    • juin 19, 2024
    • 788 views
    Alone in the Dark | Le studio vient d’être tué par Embracer