Si la raison principale des faibles stocks de PS5, Xbox Series X et diverses cartes graphiques est une pénurie de substrat ABF, vous êtes également très certainement au courant d’une pratique qui fait rage dans ce même secteur, soit le « vol » de stocks par des « scalpeurs ». Aidés de robots qui commandent plus vite que les humains, les scalpeurs sont par exemple capable de mettre la main sur 3500 PS5 avant que celles-ci ne soient proposées à la vente aux particuliers.

Un problème qui paralyse encore plus les ventes de PS5 et Xbox Series X, qui se retrouvent ensuite à 900€ sur des sites de reventes en ligne comme eBay et compagnie.

Des alternatives existent-elles vraiment pour empêcher les scalpeurs de mettre la main sur ces milliers de consoles et cartes graphiques ? En Grande Bretagne, un député, Douglas Chapman, propose une loi visant à interdire cette pratique. Conscient de la complexité de la chose, il espère faire réagir les autorités qui interdisent déjà la revente de billets de concerts qui sont vendus beaucoup plus chers que le prix de vente initial.

La solution serait alors d’encadrer les prix sur les sites de reventes en ligne, pour que, par exemple, eBay ne puisse pas vendre une PS5 ou une Xbox Series X à des prix hallucinants. De son côté, Game empêche déjà les scalpeurs de commander des consoles en ayant mis en place un outil de vérification humaine perfectionné. La dure loi de l’offre et de la demande, en somme, qui fait naître de vrais génies du mal…