Test de Yonder: The Cloud Catcher Chronicles

Depuis la sortie de la PlayStation 4 et de la Xbox One, les jeux indépendants se bousculent tous les mois au portillon, et ce n’est qu’assez rarement que nous vous proposons d’en découvrir sur Playerone.tv, faute de temps et aussi par manque d’informations sur eux. Vous aimez l’ambiance de The Legend of Zelda, les jeux d’aventure orientés RPG et avez trouvé Rime séduisant ? Dans ce test de Yonder: The Cloud Catcher Chronicles réalisé sur PS4 Pro à l’aide d’une clé PlayStation Store offerte par l’éditeur, nous vous proposons de découvrir un voyage qui pourrait bien vous plaire !

Des inspirations qui font plaisir

Autant vous prévenir tout de suite, Yonder est un jeu pacifiste. Loin des Dark Souls, Final Fantasy et autres jeux où la violence est l’un des moteurs principaux du jeu, celui de Prideful Sloth prône la nature, la bonté et s’inspire graphiquement de deux perles : Rime et The Legend of Zelda: Breath of the Wild. Très loin du plagiat de ces deux univers, Yonder nous fait pourtant penser à eux de part une direction artistique assez similaire où l’exploration sera le maître mot d’une aventure colorée, parfois poétique, et où les problèmes se limitent à des zones infestées par un mystérieux brouillard.

Le but premier du jeu sera en effet de dissiper ces zones brumeuses pour « libérer » le monde de Géméa de ses démons que vous apprendrez à mieux connaître au fil des heures de gameplay. Pas vraiment doté d’un scénario, Yonder: The Cloud Catcher Chronicles vous place dans la peau d’un jeune garçon qui débarque sur cette île, sans vraiment savoir ce qu’il va bien pouvoir y faire. Une sorte de quête initiatique qui passera par des bonnes actions à effectuer via de nombreuses quêtes, et à une exploration qui devra être minutieuse pour récupérer ce qu’il faut pour progresser dans cette épopée.

Tout au long de l’aventure, le jeune garçon découvrira 8 environnements différents, pas vraiment originaux, mais dont la touche artistique devrait parler à ceux qui aiment les décors remplis de couleurs, de fleurs et d’animaux tout mignons à la Animal Crossing. Artistiquement réussi, sauf pour les personnages ressemblant vraiment trop à des Playmobil, Yonder souffre en revanche d’une réalisation technique parfois faiblarde. Certes, le titre est vendu au petit prix de 20€ (en boîte comme en dématérialisé), mais il ne sera pas rare de croiser des petits bugs d’affichage, un peu de flou malgré une belle distance d’affichage, et quelques vilains ralentissements qui n’empêchent pas pour autant de progresser. Dans tous les cas, Yonder est graphiquement réussi, et possède une identité bien à lui malgré les inspirations variées.

Pas de violence, c’est les vacances

Mais la véritable force de Yonder: The Cloud Catcher Chronicles est d’avoir réussi à passionner le joueur sans forcément lui faire accomplir des choses passionnantes. Durant les premières minutes de gameplay, vous serez rapidement averti : la violence est inexistante, et il faudra privilégier la sociabilisation du personnage pour progresser dans l’aventure. Cela passera par toutes sortes de quêtes secondaires (pêcher pour apporter du poisson à un PNJ, lui retrouver ses animaux égarer, rapporter un ou plusieurs objets etc.), des apprentissages à faire pour savoir exploiter l’inventaire du héros, et fouiller scrupuleusement les décors pour trouver les créatures d’esprit qui vous serviront à dissiper le brouillard maléfique des zones piégées.

A côté de ces actions classiques mais sympathiques, le joueur pourra également se construire des armes qui serviront à couper du bois, extraire des minerais pour ensuite être capable d’exploiter l’artisanat. Cet aspect ne permet pas de faire des constructions comme un village ou autre bâtiment, mais pourra vous permettre d’aider les villageois à réparer des structures, tout en vous permettant aussi de construire votre propre ferme. Harvest Moon, quand tu nous tient !

Etonnamment, Yonder: The Cloud Catcher Chronicles arrive à nous scotcher à la manette pendant plus de 15 heures sans forcément avoir des choses extraordinaires à nous faire faire. Le titre est un peu comme un weekend à la campagne où le temps passe vite sans rien faire d’autre que de profiter du moment présent, et ça, peu de jeux peuvent s’en vanter aussi bien que Yonder ! Bien sur, les joueurs ne supportant pas l’exploration et la contemplation risquent de trouver le titre très rigide, ennuyant, tandis que ceux recherchant une aventure différente risquent bien de ne pas décrocher d’un Géméa qui possède suffisamment d’atouts pour occuper et divertir.

Une belle surprise, ce Yonder: The Cloud Catcher Chronicles !

Sans aucune prétention, mais avec des inspirations agréables à voir, Yonder arrive à nous faire passer de belles heures avec ses quêtes pacifiques et ses graphismes colorés. Pour 20€, les développeurs vous proposent une belle aventure qui vous fera voir du paysage, tout en proposant de nombreuses choses à faire. Un jeu indépendant qu’on vous conseille chaudement sur PS4 ou sur PC !

Verdict : 15 / 20

  • Sadako

    Journaliste gaming et high-tech depuis 2009, je suis "Vanlifer" depuis 2021, dans mon camping-car équipé pour travailler sur les routes tout comme pour profiter de bons moments de détente !

    Vous aimerez aussi

    Test DLC Elden Ring | A la hauteur du GOTY de 2022 ?

    On a testé pour vous l’extension Shadow of the Erdtree, le DLC Elden Ring qui vient de sortir sur PC et consoles !

    Test de System Shock Remake | Une légende révolutionnaire du FPS revient en 2024 !

    Le légendaire System Shock revient dans un remake, l’occasion de vous faire un test complet de cette pépite !

    A lire également

    Concord | Premier avis suite à la bêta fermée

    • By Sadako
    • juillet 13, 2024
    • 540 views
    Concord | Premier avis suite à la bêta fermée

    Une disparition progressive des consoles Xbox en Europe ?

    • By Sadako
    • juillet 12, 2024
    • 564 views
    Une disparition progressive des consoles Xbox en Europe ?

    Augmentation du Xbox Game Pass et abonnement sans Day One

    • By Sadako
    • juillet 10, 2024
    • 891 views
    Augmentation du Xbox Game Pass et abonnement sans Day One

    Deliver Us Home | Un coup de pouce pour son développement !

    • By Sadako
    • juillet 8, 2024
    • 880 views
    Deliver Us Home | Un coup de pouce pour son développement !

    Exoprimal | Le jeu de dinosaures de Capcom déjà abandonné

    • By Sadako
    • juillet 8, 2024
    • 878 views
    Exoprimal | Le jeu de dinosaures de Capcom déjà abandonné

    Dead Rising Deluxe Remaster | Sortie et nouveautés en détails

    • By Sadako
    • juillet 6, 2024
    • 1087 views
    Dead Rising Deluxe Remaster | Sortie et nouveautés en détails