Test de The Last of Us

Réalisation technique

Si vous voulez voir ce qu’une PS3 poussée au taquet de ses capacités peut donner, acheter The Last of Us, installez vous devant une bonne télé et régalez vous ! Est-ce que l’on verra un jour un jeu plus impressionnant techniquement sur la console de salon de Sony ? Il ne faut jamais dire jamais, mais The Last of Us en impose. Là où Uncharted 2 et 3 étaient très beaux, en affichant des environnements assez fermés, dans le nouveau jeu de Naughty Dog, les développeurs ont réussi le pari fou de procurer aux joueurs un jeu somptueux, tout en ayant produit des niveaux relativement vastes. Ce qui frappe le plus est la qualité de modélisation des personnages, des environnements, et les animations faciales des protagonistes. Le travail de motion capture a été fait dans les règles de l’art, pour un résultat probant. Avec une PS3 qui date de 2007, Naughty Dog a du utiliser quelques ruses pour que The Last of Us tourne sans perdre d’images par seconde, mais ni l’aliasing ni le clipping ne s’invitent dangereusement pour ternir le tableau. Une PS3 qui crache ses tripes pour nous offrir l’un des jeux les plus techniques de cette génération de consoles.

Direction artistique

The Last of Us n’est pas un jeu parfait, la perfection n’étant pas de ce monde, mais la manière dont Naughty Dog a concrétisé sa vision de l’apocalypse la frôle… Au centre du jeu, Joel et Ellie ont bien des facettes de leur personnalité à vous dévoiler, mais les autres personnages que vous rencontrerez durant votre périple ne vous laisserons pas de marbre. Là où TLOU fait vraiment très fort est dans la variété de ses environnements, et la manière dont ils affichent les ravages du temps. Le souci du détail est ici poussé au maximum. Un exemple ? Dans une maison abandonnée, l’atmosphère est palpable, la vie passée est encore visible, la terreur des habitants et l’urgence de la situation également. Peu de jeux ont cette capacité à inonder le joueur de sentiments aussi forts que ceux présents dans The Last of Us. Quant à la mise en scène, les cinématiques se chargent d’achever le tout, pour former un jeu artistique. Chapeau, Mr Naughty Dog !

Level design

Le point le plus réussi dans la construction de The Last of Us est l’immensité réelle de la quête qui attend Joel et Ellie, autant en termes de kilomètres parcourus que d’obstacles à franchir. Pour résumer vulgairement The Last of Us, nous pourrions dire qu’il vous fera enchainer des phases d’exploration diverses, des phases d’infiltrations, des gunfights, certaines petites énigmes, et des scènes d’action qui changent un peu cette routine. Est-ce que l’ennui s’installe en progressant dans le jeu ? Pas du moindre ma chère madame ! Les évènements s’enchainent à la perfection, sans temps de chargement, et les scènes marquantes donnent toujours envie d’en savoir plus. Enfin, côté IA, gardez bien à l’esprit que The Last of Us est un jeu difficile, et que les phases d’infiltration ne pardonnent que très très peu d’erreurs.

Gameplay

The Last of Us ne révolutionne en rien le jeu vidéo avec son gameplay. En revanche, il sait proposer un maniement ergonomique après quelques minutes d’adaptation (toutes les touches sont utilisées et certaines actions requièrent deux d’entre elles), un système de mise à couvert automatique efficace, des gunfights clairs et précis et un panel d’armes conséquent qui forment un gameplay TPS très souple. Outre le pouvoir d’écouter les alentours, et de voir les ennemis en transparence, Joel devra également crafter pas mal d’objets qui serviront à sa survie en ramassant divers objets au sol et dans les meubles des bâtiments. Un gameplay qui colle bien au genre infiltration / aventure / action de The Last of Us.

Scénario

Vous dévoiler la nature exacte du scénario de The Last of Us dans ce test serait un sacrilège, tant les surprises et retournements de situation sont bons. Nous vous poserons donc uniquement le pitch de départ en vous parlant d’un monde où un champignon, le Cordyceps, a décimé la plupart des humains en les transformant en infectés. Votre but ? Survivre, mais pas que… Ce qui satisfait au final le plus dans le scénario de The Last of Us est de voir évoluer les personnages, leurs relations, et leurs sentiments sur la situation on ne peut plus mal engagée…

Bande son

A part quelques gros bugs de décalage des voix et de synchro labiale, la bande son de The Last of Us est d’une qualité éblouissante. Comme pour un survival horror, Naughty Dog a su faire appel aux meilleurs compositeurs qui vous envoient des thèmes qui collent parfaitement aux situations traversées dans le jeu. Le résultat donne une immersion de feu de dieu, avec des doublages (en français) poignant et diablement bien joués. A jouer avec une très bonne installation audio, ou un bon casque pour ne rien manquer de ce spectacle auditif grandiose.

Durée de vie

Quelque soit le mode de difficulté que vous choisirez pour The Last of Us, sachez que la durée de vie de ce dernier sera au minimum de 13 / 14 heures, même en facile. Plus la difficulté grimpe, et plus les phases d’infiltrations vous donneront du fil à retordre. Cette bonne durée de vie est également couplée à un mode multijoueur online qui a de la gueule, et qui mérite très largement votre attention. A la fin de The Last of Us, vous n’aurez de toutes façons que deux envies : connaitre la suite et refaire le jeu encore et encore pour découvrir d’autres choses que vous avez l’impression d’avoir manqué.

Conclusion

Avec son gameplay orienté infiltration et sa difficulté assez grande, The Last of Us n’est pas le jeu grand public que vous espériez peut-être trouver sur PS3. Malgré tout, ses innombrables qualités font de lui un chef d’œuvre qu’un plus grand nombre de joueurs se doivent de découvrir. Si vous accrochez particulièrement bien aux jeux d’atmosphère, bien narrés avec un background profond, The Last of Us sera votre nouvelle référence. Naughty Dog avait réveillé la PS3 avec le tout premier Uncharted, et le studio donne avec TLOU un feu d’artifice grandiose, en guise d’adieu, avant de passer à la vitesse supérieure sur PS4. Une nouvelle série est née, et pas n’importe laquelle… ! A avoir au plus vite dans votre ludothèque.

Verdict : 19 / 20

  • Sadako

    Journaliste gaming et high-tech depuis 2009, je suis "Vanlifer" depuis 2021, dans mon camping-car équipé pour travailler sur les routes tout comme pour profiter de bons moments de détente !

    Vous aimerez aussi

    Test DLC Elden Ring | A la hauteur du GOTY de 2022 ?

    On a testé pour vous l’extension Shadow of the Erdtree, le DLC Elden Ring qui vient de sortir sur PC et consoles !

    Test de System Shock Remake | Une légende révolutionnaire du FPS revient en 2024 !

    Le légendaire System Shock revient dans un remake, l’occasion de vous faire un test complet de cette pépite !

    A lire également

    La FTC porte plainte contre Microsoft concernant Xbox et Activision

    • By Sadako
    • juillet 19, 2024
    • 627 views
    La FTC porte plainte contre Microsoft concernant Xbox et Activision

    Beta de COD: Black Ops 6 | Les dates et conditions pour y jouer

    • By Sadako
    • juillet 17, 2024
    • 728 views
    Beta de COD: Black Ops 6 | Les dates et conditions pour y jouer

    Concord | Premier avis suite à la bêta fermée

    • By Sadako
    • juillet 13, 2024
    • 1256 views
    Concord | Premier avis suite à la bêta fermée

    Une disparition progressive des consoles Xbox en Europe ?

    • By Sadako
    • juillet 12, 2024
    • 1139 views
    Une disparition progressive des consoles Xbox en Europe ?

    Augmentation du Xbox Game Pass et abonnement sans Day One

    • By Sadako
    • juillet 10, 2024
    • 1327 views
    Augmentation du Xbox Game Pass et abonnement sans Day One

    Deliver Us Home | Un coup de pouce pour son développement !

    • By Sadako
    • juillet 8, 2024
    • 1189 views
    Deliver Us Home | Un coup de pouce pour son développement !