Test de The Free Ones

Après avoir explorés les fonds marins avec Far Sky et une planète abandonnée avec Sky Break, nous voilà maintenant partis pour l’exploration de mine avec le nouveau jeu de plateforme « The Free Ones » signé FarSky Interactive. Quand on dit jeu de plateforme, on pense forcément à des titres qui ont retenu beaucoup notre attention (Crash Bandycoot, pour n’en citer qu’un), mais The Free Ones interprète le genre de manière un peu différente de ce qu’on a pu voir dernièrement. Ici il n’est pas question uniquement de courir de plateforme en plateforme, mais d’utiliser un gantelet muni d’un grappin afin de pouvoir se déplacer par la voie des airs. Mais est-ce que cela est suffisant pour nous promettre un bon plateformer ? Vous le saurez dans ce test de The Free Ones réalisé à l’aide d’une clé steam fournie par les développeurs.

THÉO L’ESCLAVE

Théo, c’est le nom du protagoniste avec qui nous allons vivre toute cette aventure. Esclave dans une mine depuis sa plus tendre enfance et cherchant une possibilité pour s’enfuir Théo remarque un jour la présence d’un oiseau dans la mine. Pensant probablement que si un oiseau a bien réussi à venir jusqu’à lui, c’est que bien entendu, il y existe un moyen d’entrer, mais également de sortir. Nous entamons alors quelques sauts avant de tomber sur un gantelet muni d’un grappin qui sera l’élément principal de notre avancée dans ce jeu. En avançant un peu plus loin nous ferons la rencontre de Lana et des réfugiés (réfugiés qui ne sont d’ailleurs pas vraiment présents, puisqu’on ne les verra qu’une ou deux fois dans le jeu) qui vous proposeront un plan afin de libérer la totalité des autres esclaves et de vous enfuir de cette île. L’histoire n’est pas vraiment attractive et est assez décalée comparé au gameplay qui prône la vitesse. La narration est en effet plutôt lente et les animations (surtout faciales) auraient mérité un peu plus d’attention.


THÉO FAIT DE LA VOLTIGE

Comme dit précédemment, le seul moyen pour le protagoniste de se déplacer se fera soit en sautant, soit en utilisant le grappin fournit dès le début du jeu. La progression du jeu se fait de manière naturelle et aucun tuto ne vous dira comment utiliser le grappin. Il faudra vous seul vous entraîner afin de pouvoir passer les différents niveaux. Entre simples sauts, balades de train en train et bien d’autres moyens de se déplacer The Free Ones vous promet environ 4 heures de jeu très variées en vous déplaçant sur pratiquement la totalité de l’île et en utilisant plusieurs types de supports. L’île est largement exploitée par les hommes qui nous ont capturé et forcé à travailler dans les mines (hommes qu’on ne voit jamais tout au long de l’aventure). A chaque recoin, vous trouverez des constructions (trains sur des chemins de fer, des wagons qui se baladent et des caisses parcourant les étendus d’eau), mais malheureusement, nous n’obtiendrons jamais de réponse sur le fonctionnement de tout cela.

L’utilisation de la manette, tout à fait possible, est déconseillée puisque vous devrez prendre beaucoup de vitesse, passer par des endroits difficiles d’accès et vos réflexes devront être au rendez-vous. Après avoir testé avec une manette et par la suite avec le combo clavier / souris, la deuxième option est nettement plus appropriée pour pouvoir parfaitement traverser les obstacles. Bien entendu, jouer avec une manette permettra de pimenter un peu le jeu, certains passages s’avèrant complexes. En parlant de la complexité de The Free Ones, le titre n’est pas punitif en donnant toujours l’impression de réussite au prochain essai.


UN JEU PAS SI PARFAIT

Outre les animations faciales ou les cinématiques, The Free Ones porte également quelques bugs dûs à la vitesse de votre personnage (ou simplement au moment où notre protagoniste pose pied-à-terre après un saut) ce qui est un peu dommage quand on sait que la vitesse est l’élément clé du jeu. Il ne sera pas rare d’utiliser toutes vos « compétences » de grappin qui sont limitées (au nombre de trois) ainsi que la technique qui consiste à planer et tomber bêtement juste devant l’arrivée. Le problème est que si l’on va trop vite au moment de la réapparition (un peu avant le début du défi à franchir), vos compétences ne se rechargeront pas et vous devrez finalement attendre que celles-ci reviennent avant de repartir. Ce problème était présent durant le test et devrait être réglé à sa sortie, on l’espère !

L’utilisation des échelles est également impossible. Vous passerez souvent devant des échelles où il vous sera impossible de monter, le seul moyen étant d’utiliser votre grappin. 
Un point également à noter est que, dans ce jeu, vous n’aurez aucun temps de chargement (il n’y en a que lorsque l’on doit réapparaître suite à une chute mortelle). Enfin vous aurez le droit entre chaque zone à une petite perte de FPS, ce qui pour nous est considéré comme étant le chargement du prochain niveau (puisqu’il y en a à chaque fois). Même s’il n’y a pas de chargement, la perte de FPS est le signe qu’un loading s’effectue. Il aurait peut-être été préférable de mettre un écran de chargement plutôt que de laisser le joueur subir un « bug ».
Bien entendu ce ne sont que des défauts mineurs qui ne gâchent pas l’expérience de jeu.

FarSky Interactive a bien réussi son nouveau petit bijou en respectant à 100 % leurs idées de base. The Free Ones est un jeu qui sera certainement apprécié par les speedrunners aussi bien par sa technicité que par sa difficulté. Alors, oserez-vous prendre votre envol comme un oiseau et parcourir ces mines tumultueuses ? Le jeu est disponible le 12 juillet 2018, uniquement sur la plateforme Steam, pour la somme de 14.99€ 

Verdict : 13 / 20

  • Sadako

    Journaliste gaming et high-tech depuis 2009, je suis "Vanlifer" depuis 2021, dans mon camping-car équipé pour travailler sur les routes tout comme pour profiter de bons moments de détente !

    Vous aimerez aussi

    Test DLC Elden Ring | A la hauteur du GOTY de 2022 ?

    On a testé pour vous l’extension Shadow of the Erdtree, le DLC Elden Ring qui vient de sortir sur PC et consoles !

    Test de System Shock Remake | Une légende révolutionnaire du FPS revient en 2024 !

    Le légendaire System Shock revient dans un remake, l’occasion de vous faire un test complet de cette pépite !

    A lire également

    Concord | Premier avis suite à la bêta fermée

    • By Sadako
    • juillet 13, 2024
    • 546 views
    Concord | Premier avis suite à la bêta fermée

    Une disparition progressive des consoles Xbox en Europe ?

    • By Sadako
    • juillet 12, 2024
    • 572 views
    Une disparition progressive des consoles Xbox en Europe ?

    Augmentation du Xbox Game Pass et abonnement sans Day One

    • By Sadako
    • juillet 10, 2024
    • 898 views
    Augmentation du Xbox Game Pass et abonnement sans Day One

    Deliver Us Home | Un coup de pouce pour son développement !

    • By Sadako
    • juillet 8, 2024
    • 883 views
    Deliver Us Home | Un coup de pouce pour son développement !

    Exoprimal | Le jeu de dinosaures de Capcom déjà abandonné

    • By Sadako
    • juillet 8, 2024
    • 879 views
    Exoprimal | Le jeu de dinosaures de Capcom déjà abandonné

    Dead Rising Deluxe Remaster | Sortie et nouveautés en détails

    • By Sadako
    • juillet 6, 2024
    • 1088 views
    Dead Rising Deluxe Remaster | Sortie et nouveautés en détails