Test de Tekken 7

Voilà plus de 20 ans que la série Tekken nous enchante d’épisodes qui se succèdent en apportant à chaque fois de belles nouveautés qui ont su conserver l’intérêt et l’amusement au top de sa forme. Après un Tekken Tag Tournament 2 qui choisissait de privilégier les affrontements à plusieurs et une première jeunesse sur borne d’arcade, Tekken 7 débarque enfin sur nos PC, PS4 et Xbox One pour nous faire voir de quel bois il se chauffe. Une belle adaptation console de Tekken 7: Fated Retribution qui saura contenter les pros comme les petits nouveaux ? Verdict dans notre test réalisé sur PS4 Pro via un code PlayStation Store offert par Bandai Namco.

Graphismes : Uppercut ou giflounette ?

Depuis sa sortie initiale sur PlayStation première du nom, la série Tekken conserve une tradition qui consiste à servir d’abord les salles d’arcade avant d’arriver quelque temps plus tard sur consoles. Il en donc de même pour ce Tekken 7 qui a déjà eu le temps, depuis 2015, de bien vivre et de bien s’équilibrer à travers une V2 intitulée Tekken 7: Fated Retribution. Mais fatalement, en attendant deux années avant de sortir sur PC, PS4 et Xbox One, les graphismes du titre de Bandai Namco souffrent légèrement d’une vieillesse certes logique, mais bien présente. Contrairement à un Injustice 2 qui flirte par moment avec le photo-réalisme, l’exploitation de l’Unreal Engine 4 par Tekken 7 est bonne, mais pas à la hauteur d’un jeu de 2017.

Ce qui témoigne le plus de ce petit retard graphique provient essentiellement de certaines textures qui paraissent bien fades, sans trop de détails, et à des arènes de combat qui ne sont pas toutes très vivantes, ni très fournies, en plus d’afficher un grain qui ternit beaucoup le rendu graphique global.

Mais dire que Tekken 7 est laid serait vraiment manquer d’objectivité, puisque cet épisode sait allumer la machine à effets spéciaux pour rendre les combats très explosifs visuellement parlant, et les combattants profitent d’une souplesse excellente ainsi que d’animations bien réalisées. Les plus exigeants remarqueront cependant que les cheveux et les vêtements des personnages auraient pu profiter d’une meilleure physique, tout comme les cinématiques du jeu auraient pu être moins compressées. C’est en tout cas ce que nous avons observé via cette version test de Tekken 7 dématérialisée : comme beaucoup d’autres jeux que nous faisons par ce mode de distribution, les cinématiques pourraient être plus nettes.

Pas hallucinante, donc, la réalisation technique est toutefois grandement réhaussée par une direction artistique qui n’a jamais fait défaut à la série. Attention cependant, si vous n’avez pas touché à un épisode de la saga depuis longtemps, Tekken 7 risque de perturber vos repères visuels et votre pouvoir physionomiste tant certains personnages comme Eddy, Hwoarang ou encore Yoshimitsu ont changé d’apparence. Les évolutions des personnages ne plairont peut-être pas à tout le monde, mais l’esprit Tekken est sauf avec des nouveaux personnages qui s’incrustent bien dans le paysage de Tekken 7, sauf peut-être un certain Akuma qui fait un peu figure d’intrus pour plusieurs raisons que nous aborderons plus loin dans ce test.

Un mode histoire décevant et mou du poing

Nous ne souhaitons pas tourner ce test de Tekken 7 en un comparatif avec Injustice 2, mais les deux titres de castagne étant très rapprochés en termes de date de sortie, il est bon de signaler que si c’est une chouette histoire que vous cherchez dans un jeu du genre, celui de Bandai Namco risque de bien vous décevoir. Très court, puisque bouclé en deux petites heures (cinématiques inclues), le mode histoire de Tekken 7 n’est vraiment pas palpitant. Avec un rythme très mou, la narration explique pourtant bien les problèmes de la famille Mishima en mettant notamment en exergue le « Devil Gene », mais la sauce ne prend pas vraiment, et c’est certainement de marbre que vous finirez ce mode vite oubliable.

Côté solo, on sent d’ailleurs que Bandai Namco connaît par coeur son public en ne proposant que très peu de choses à faire seul devant sa télé, ou à deux en versus. Oubliez le 1V1 avec une IA, il n’existe pas, au profit d’un petit mode arcade composé de 4 combats seulement qui n’est pas un modèle d’évolutivité dans la difficulté qui plus est. Si vous pourrez fort heureusement cogner vos potes IRL sur la même télé, le plus gros morceau du contenu solo se situe dans le mode Trésor qui, à la Multivers de Injustice 2 (encore lui ?!?), vous proposera d’enchaîner des combats pour accumuler des récompenses et de l’argent qui servira à acheter des centaines d’items de personnalisation des combattants, de votre carte de visite et du contenu qui fera pleurer les fans nostalgiques de joie.

Une torgnole de fan service dans Tekken 7 !

Si vous êtes intéressé par Tekken 7 et que vous lisez actuellement ce test, il y a de fortes chances pour que vous ayez connu quelques anciens épisodes de cette série qui ravie les fans de baston depuis si longtemps. Bonne nouvelle pour vous, Tekken 7 est absolument gorgé de contenu audiovisuel qui devrait vous faire passer quelques heures à nourir votre nostalgie. Si toutes les musiques des différents Tekken sont disponibles dans le menu Jukebox (vous pourrez même faire jusqu’à 3 playlists pour vous battre sur les morceaux de votre choix), on notera surtout la présence de l’intégralité des scènes cinématiques de tous les Tekken sortis jusqu’à présent ! Ce qui explique le poids assez grand de 42 et quelques Go, même si la compression de certaines vidéos auraient mérité un soin plus grand.

Le fan service est donc particulièrement agréable dans ce Tekken 7 qui propose aussi une ribambelle d’options de personnalisation des combattants et de votre carte de visite. De quoi passer de grands moments entre les combats à parfaire l’expérience à votre goût, et croyez-nous, les possibilités sont vraiment très nombreuses.

Des nouveautés de gameplay agréables

Côté gameplay, Tekken 7 ne révolutionne certes ni le genre, ni la série, mais apporte toutefois deux nouveautés assez sympathiques qui peuvent retourner complètement le combat à l’avantage d’un joueur. Notons tout d’abord l’apparition du Rage Art, qui est une attaque à placer avec la touche R1 (ou Rb sur Xbox One) lorsque votre jauge de vie arrive à un seuil critique. Particulièrement dévastatrice si non parée, cette attaque retirera au moins 30% de la barre de vie adverse, ce qui peut littéralement vous sauver la vie. Pour sa part, le Power Crush vous permettra de continuer à attaquer l’adversaire même si celui-ci riposte, tout en recevant des dommages.

Avec ces deux nouveautés, le gameplay de Tekken 7 va encore un peu plus loin dans la technicité, et il sera donc primordial de savoir à la fois exploiter et contrer tout cela pour ne pas voir votre jauge de vie se vider en 10 secondes. Malgré tout, un bon joueur de Tekken restera très fort à Tekken 7, les personnages se contrôlant toujours plus ou moins de la même manière, et les nouveaux venus risquent de vite se décourager s’ils ne passent pas quelques heures dans le mode Training. Un mode Tuto aurait été le bienvenue, histoire d’apprendre à maîtriser tout cela de manière ludique et plus intuitive.

Du côté des personnages, citons également que le casting d’une grosse trentaine de combattants fait intervenir différents styles, et que l’équilibrage nous semble plutôt bon pour le moment. En revanche, la présence d’Akuma de la série Street Fighter est vraiment discutable, puisque son gameplay irritera très certainement nombre de joueurs qui ne veulent pas forcément de la série de Capcom dans un Tekken. Côté multijoueur, si le tout est plutôt stable en match, nous avons rencontré de grosses difficultés pour rejoindre des joueurs hors tournois, le message « La session est expirée » revenant 9 fois sur 10. Agaçant, ce matchmaking pas encore au point pour tout le monde. 

Un jeu de castagne pour les puristes

Comme beaucoup de suite de licences vieilles comme le monde à la Street Fighter, ce Tekken 7 est surpeuplé de joueurs ultra forts qui maîtrisent la plupart des personnages depuis des lustres. Si l’aventure vous tente, attendez-vous donc à énormément ramer avant d’avoir un niveau satisfaisant en ligne, sous peine de vite baisser les bras. Le mode Histoire étant décevant et les modes offline très peu nombreux, nous conseillons aux nouveaux venus de plutôt s’orienter vers un Injustice 2 qui les contenteront davantages en étant beaucoup plus accessibles et « fun » pour eux.

Pour les puristes de la série, en revanche, ils découvriront un Tekken 7 diablement jouissif, toujours plus technique, et bourré de contenu et de fan service qui risquent fort de les passionner. Une fois les petits problèmes de matchmakings résolu, ce Tekken 7 deviendra à n’en pas douter l’un des opus les plus appréciés de la série qui va à l’essentiel : un excellent gameplay bien équilibré et des modes de jeu fait pour les fans.

Verdict : 17 / 20

  • Sadako

    Journaliste gaming et high-tech depuis 2009, je suis "Vanlifer" depuis 2021, dans mon camping-car équipé pour travailler sur les routes tout comme pour profiter de bons moments de détente !

    Vous aimerez aussi

    Test DLC Elden Ring | A la hauteur du GOTY de 2022 ?

    On a testé pour vous l’extension Shadow of the Erdtree, le DLC Elden Ring qui vient de sortir sur PC et consoles !

    Test de System Shock Remake | Une légende révolutionnaire du FPS revient en 2024 !

    Le légendaire System Shock revient dans un remake, l’occasion de vous faire un test complet de cette pépite !

    A lire également

    La FTC porte plainte contre Microsoft concernant Xbox et Activision

    • By Sadako
    • juillet 19, 2024
    • 624 views
    La FTC porte plainte contre Microsoft concernant Xbox et Activision

    Beta de COD: Black Ops 6 | Les dates et conditions pour y jouer

    • By Sadako
    • juillet 17, 2024
    • 727 views
    Beta de COD: Black Ops 6 | Les dates et conditions pour y jouer

    Concord | Premier avis suite à la bêta fermée

    • By Sadako
    • juillet 13, 2024
    • 1251 views
    Concord | Premier avis suite à la bêta fermée

    Une disparition progressive des consoles Xbox en Europe ?

    • By Sadako
    • juillet 12, 2024
    • 1138 views
    Une disparition progressive des consoles Xbox en Europe ?

    Augmentation du Xbox Game Pass et abonnement sans Day One

    • By Sadako
    • juillet 10, 2024
    • 1326 views
    Augmentation du Xbox Game Pass et abonnement sans Day One

    Deliver Us Home | Un coup de pouce pour son développement !

    • By Sadako
    • juillet 8, 2024
    • 1188 views
    Deliver Us Home | Un coup de pouce pour son développement !