Test de Saints Row 4

Réalisation technique

Saints Row 4 a beau être un jeu à monde ouvert, il n’en reste pas moins une production assez datée techniquement. Le moteur de Saints Row: The Third ne fait donc pas de miracle et affiche quelques textures bien fades, de l’aliasing et du clipping lorsque la vitesse d’animation (excellente pour sa part) s’affole. Quelques bugs de collisions sont également à noter, ainsi que quelques légers soucis de pathfinding. En dehors de ces quelques errances qui ne sont pas mises en valeurs par un Steelport plongé dans l’obscurité, Saints Row 4 séduit par la distance d’affichage très bonne et un taux d’images par seconde satisfaisant et relativement stable.

Direction artistique

Voilà bien LA grande force de Saints Row 4 ! D’abord pensé comme une extension à Saints Row: The Third sous le nom de Enter the Dominatrix, le monde de Saints Row 4 est unique en son genre. Si on pouvait craindre le pire tant le bordel est grand et les influences nombreuses, le titre de Volition sait rester cohérent tout en allant très loin dans la démesure. Entre les personnages complètement loufoques, les dialogues piquants et les missions farfelues, Saints Row 4 assure un spectacle grandiose. La mise en scène est également assurée par des scènes cinématiques bien faite et très immersives. Si vous aimez l’humour et les clins d’œil à des films cultes et jeux connus, Saints Row 4 est fait pour vous !

Level design

On retrouve dans Saints Row 4 la ville de Steelport, très légèrement revue depuis Saints Row: The Third. Maintenant plongée dans le noir et régulièrement mise à jour par les Aliens, la ville regorge de quêtes annexes, défis et missions à faire. Il est d’ailleurs plaisant de ne pas tourner en rond au fil des missions, les développeurs vous ayant réservé une multitude de joyeusetés à accomplir, toutes plus fun les unes que les autres. Avec son nouveau gameplay basé sur les Super Pouvoirs, Saints Row 4 gagne d’ailleurs en verticalité et redécouvrir Steelport en se promenant de toits en toits est on ne peut plus grisant ! Rarement un jeu à monde ouvert n’aura été aussi fun sur la durée, pour un degrés zéro de lassitude. Ce qui nous a le plus plu ? Les phases de jeu alternatives, comme par exemple une course poursuite dans un vaisseau à la Starfox sur fond de Haddaway (What is Love). Épique !

Gameplay

Le gameplay de Saints Row 4 n’a plus grand chose à voir avec le GTA-Like qu’il était à ses débuts ! Dans le but de s’éloigner le plus possible des autres jeux d’action à monde ouvert, Volition a donc repensé l’approche de sa série. Tel un super-héros, votre personnage (customisable des cheveux aux orteils, sans jeu de mot) possèdera au fil de l’aventure une panoplie de coups surpuissants qui permettent bien des folies. Sprint vitesse TGV, uppercut de la mort, jet de glace, feu et autres sauts supersoniques apportent une fraicheur jamais vu dans un jeu à monde ouvert. La rapidité avec laquelle tout s’enchaine finit par être immense, pour transformer Saints Row 4 en un véritable défouloir proche d’un beat’em all par moment. Côté armes, vous serez servis avec un large panel allant du simple gun extraterrestre au Violator en passant par des mitraillettes plus classiques. L’ergonomie du tout est par ailleurs très bonne, pour des sensations de jeu optimales. Un revirement de gameplay qui devrait plaire autant aux fans de la série qu’aux nouveaux venus, après un petit temps d’adaptation pour bien maitriser la vitesse de déplacement du personnage lors de sprints et sauts.

Scénario

Comme dit plus haut dans ce test de Saints Row 4, le bordel sans nom que l’on distingue au début du jeu est finalement d’une cohérence parfaite ! Dans les grandes lignes, vous allez devoir sauver la terre d’une invasion extraterrestre en vous infiltrant dans un monde virtuel qui emprisonne les habitants de Steelport. En tant que nouveau président des États-Unis, la tâche ne sera pas simple et les rebondissements nombreux. On se prend très vite à l’histoire qui sait nous faire rire à un rythme très soutenu.

Bande son

Quelle claque auditive, ce Saints Row 4 ! Le choix des morceaux est vraiment à tomber par terre tant chaque accompagnement colle parfaitement aux actions du jeu. Les développeurs se sont même accordés quelques petits délires personnels qui font plaisir à entendre. Les doublages sont également très bien joués pour une immersion vraiment maximale. Le seul reproche que l’on pourrait faire à la bande son de Saints Row 4 est son absence de localisation des voix en français pour profiter à fond des répliques cocasses des protagonistes, mais les sous-titres savent retranscrire le tout avec précision et exactitude. Fans de musique éléctro, procurez vous l’OST le plus vite possible !

Durée de vie

Pour terminer l’ensemble des missions principales, comptez entre 15 et 20 heures selon le niveau de difficulté choisi. La durée de vie de Saints Row 4 est de plus augmentée par une foule de quêtes annexes et défis à faire, qui pourront vous occuper une bonne partie de vos journées. Un mode coop est à nouveau de la partie, pour des tranches de rigolades comme seul Volition sait nous en donner. Il y a vraiment de quoi faire dans ce Saints Row 4 qui vous en donnera pour votre argent.

Conclusion

Vous pensiez Volition et Deep Silver complètement givrés de sortir Saints Row 4 un petit mois avant la sortie de GTA V ? Soyez rassurés, les deux titres sont certes des jeux d’action à monde ouvert, mais Saints Row 4 est définitivement hors concours de part son orientation délire à 500% ! Peu de jeux avaient jusqu’à présent réussi à nous faire autant rire devant notre écran, et nous retiendrons de SR4 une virée exaltante, exubérante, ambitieuse et magnifiquement orchestrée. Les amoureux de la série qui la suivent depuis ses débuts vont certes être un peu troublés de se retrouver avec tant de super pouvoirs et un Steelport plongé dans l’obscurité, mais le tout a été suffisamment bien pensé pour que tout un chacun s’amuse tout au long de l’aventure. Si beaucoup de titres proposent une personnalisation des protagonistes, celle de Saints Row 4 éclate tout en proposant des paramètres très fouillés comme la couleur du vernis à ongle ou encore du choix des sous-vêtements pour ne citer qu’eux. Au final, Saints Row 4 est un jeu à se procurer de toute urgence pour les adeptes de délirium à monde ouvert, même s’il faudra être indulgent avec sa technique vieillissante qui aurait pu être un peu plus soignée sur consoles.

Verdict : 17 / 20

  • Sadako

    Journaliste gaming et high-tech depuis 2009, je suis "Vanlifer" depuis 2021, dans mon camping-car équipé pour travailler sur les routes tout comme pour profiter de bons moments de détente !

    Vous aimerez aussi

    Test DLC Elden Ring | A la hauteur du GOTY de 2022 ?

    On a testé pour vous l’extension Shadow of the Erdtree, le DLC Elden Ring qui vient de sortir sur PC et consoles !

    Test de System Shock Remake | Une légende révolutionnaire du FPS revient en 2024 !

    Le légendaire System Shock revient dans un remake, l’occasion de vous faire un test complet de cette pépite !

    A lire également

    La FTC porte plainte contre Microsoft concernant Xbox et Activision

    • By Sadako
    • juillet 19, 2024
    • 428 views
    La FTC porte plainte contre Microsoft concernant Xbox et Activision

    Beta de COD: Black Ops 6 | Les dates et conditions pour y jouer

    • By Sadako
    • juillet 17, 2024
    • 586 views
    Beta de COD: Black Ops 6 | Les dates et conditions pour y jouer

    Concord | Premier avis suite à la bêta fermée

    • By Sadako
    • juillet 13, 2024
    • 1131 views
    Concord | Premier avis suite à la bêta fermée

    Une disparition progressive des consoles Xbox en Europe ?

    • By Sadako
    • juillet 12, 2024
    • 1053 views
    Une disparition progressive des consoles Xbox en Europe ?

    Augmentation du Xbox Game Pass et abonnement sans Day One

    • By Sadako
    • juillet 10, 2024
    • 1284 views
    Augmentation du Xbox Game Pass et abonnement sans Day One

    Deliver Us Home | Un coup de pouce pour son développement !

    • By Sadako
    • juillet 8, 2024
    • 1147 views
    Deliver Us Home | Un coup de pouce pour son développement !