Test de Resident Evil 6

Réalisation technique

Techniquement parlant, Resident Evil 6 souffle un peu le chaud et le froid. Propulsé par le célèbre moteur graphique de Capcom, le MT Framework, RE6 affiche des effets de lumière et de particule splendides, des zones de jeux parfois très détaillées, des ennemis gigantesques et quantité de choses en mouvement à l’écran. D’un autre côté, le jeu est globalement moins propre que Resident Evil 5, et apparait à plus d’un moment assez brouillon, la faute à des textures pas très fréquentables et des morceaux de décors clairement bâclés. Un conseil, n’augmentez pas trop la luminosité de Resident Evil 6, pour laisser dans le noir ce qui a été programmé pour rester dans le noir… Une réalisation technique assez inégale, finalement.

Direction artistique

On en prend littéralement plein la tronche du début à la fin du jeu ! Côté mise en scène, Resident Evil 6 déboite des scènes de gameplay et cinématiques d’anthologie à un rythme d’enfer, pour donner au jeu une atmosphère unique et diablement dynamique. La grande force du jeu est d’ailleurs de donner aux joueurs 3 campagnes (plus celle d’Ada Wong) qui proposent des environnements bien différents (et des monstres qui mutent différemment aux 4 coins du monde), du campus américain à la grotte lugubre, en passant par la Chine ou encore d’autres destinations enneigées. Le voyage est total, et l’ambiance vraiment très travaillée. Si on craignait des personnages un peu en retrait, on s’aperçoit que les duos composés pour Resident Evil 6 tiennent parfaitement la route, et se révèlent bien plus charismatiques que prévu, avec nombre de clins d’œil aux précédents RE.

Level design

Si Resident Evil 6 propose beaucoup de moments d’anthologie, de grosses lourdeurs trainent aussi ça et là. En premier lieu, il est relativement étonnant de souvent se retrouver en pénurie de munitions alors qu’on se trouve sur la dernière phase d’un boss, obligeant le joueur à trouver des zombies ou sous-fifres pour regagner 10 balles. De même, certains scripts se déclenchent d’une manière tellement prévisible que l’on sait souvent que telle ou telle action est inefficace, et qu’il vaut mieux attendre que le jeu réagisse. Certaines routines sont également un peu trop prononcées, et ce, dans les 3 campagnes comme par exemple le même boss qui vous harcèlera à 5 ou 6 passages différents en vous donnant l’impression que Capcom manquait un peu d’inspiration. Les niveaux s’étalent également parfois un peu trop en longueur, et cassent un peu le rythme. D’un autre côté, les phases d’action s’enchainent toujours très bien, et restent pour la plupart jouissives et maitrisées. Concernant la construction des niveaux, l’aspect couloirs / arènes de Resident Evil 5 est encore présent, mais est beaucoup mieux mis en place pour une progression moins poussives que son ainé. Personne n’est parfait ! Enfin, il est bon de voir que Capcom a clairement revu l’intelligence artificielle des alliés, qui sont bien plus réactifs que par le passé.

Gameplay

Outre la satisfaction de pouvoir enfin viser un ennemi en se déplaçant, Resident Evil 6 regorge de nouveautés côté gameplay ! Il vous faudra certes un petit temps d’adaptation pour l’utiliser au mieux, mais l’inventaire dynamique / en temps réel est un pur régal d’utilisation. Dans RE6, fini le temps où l’on se coupait du jeu en sélectionnant son arme, ses munitions, ses herbes et les items clés, au profit d’une gestion à la volée hyper réactive. On aurait peut-être aimé voir une puissance de frappe au corps à corps un peu moindre, et des phases de jeu un peu moins téléphonées, mais manier les personnages est un plaisir absolu. L’orientation 100% action de la série Resident Evil est enfin en mesure de livrer un gameplay en accord avec sa volonté en mélangeant habilement gunfights, QTE et passages en force remarqués. Resident Evil 6 est une valeur sûre en ce qui concerne le jeu en coopération, l’un des meilleurs du genre.

Scénario

Le fait d’avoir implanté 3 (4 avec celle d’Ada) campagnes distinctes à Resident Evil 6 lui permet de distiller et de recouper son scénario d’une manière rarement exploitée dans un jeu vidéo. Ne vous attendez pas à grand chose d’autres qu’une nouvelle attaque bio-terroriste dans le monde entier, mais de nombreux clins d’œil aux précédents Resident Evil sont présents, et le charisme des personnages fait que l’on a toujours envie d’en savoir plus. Sur ce point, Resident Evil 6 supplante clairement RE5 qui ne proposait pas grand chose de neuf pour un script largement orienté film Hollywoodien qui en met plein les mirettes.

Bande son

Vous aviez peur de la qualité du doublage français de Resident Evil 6 ? Soyez rassuré, elle est de très bonne qualité, à l’image de ce que l’on peut trouver dans Resident Evil: Revelations sur 3DS. Pour ceux qui ne voudraient pas changer leurs habitudes, ils pourront toujours laisser les voix en anglais pour afficher les sous-titres en français. Côté musiques et bande son, RE6 envoie également du lourd avec des compositions magnifiques qui renforcent l’ambiance et l’immersion.

Durée de vie

Terminer les 3 campagnes de Resident Evil 6 vous prendra environ 22 heures, soit 7h et quelques par duo. Mais ce qui est déjà une excellente durée de vie pour un jeu de ce genre est renforcé par une 4ème campagne tout aussi bonne, un mode Mercenaires, le mode Agent Hunt qui permet d’incarner un zombie, et surtout la possibilité de jouer en coopération. Sur ce point là, Capcom gâte clairement les joueurs, même si certaines phases de jeu auraient mérité d’être un peu plus courte et moins étiré artificiellement.

Conclusion

Resident Evil 6 nous offre un nouvel épisode qui assume enfin à 100% son orientation action, avec un gameplay efficace, des moments d’anthologie et une durée de vie absolument énorme pour un jeu de ce genre. Si la coopération est toujours recommandée pour profiter du titre à sa juste valeur, l’IA est tout de même meilleure qu’auparavant. Mais le dernier né de la saga Resident Evil souffre de quelques défauts assez agaçants, comme des phases de jeu un peu longuettes, des scripts qui se sentent à 10 km et une réalisation technique inégale. Quoiqu’il en soit, Capcom prend soin de sa série et nous propose un Resident Evil 6 qui se déguste du début à la fin avec un plaisir certain, et un degré de défoulement jouissif. Resident Evil 6 devrait pouvoir trouver place à la fois chez les vieux adorateurs qui pleurent leurs anciens Survival-Horror, chez les accros aux gunfights musclés, chez les amateurs de films d’action Hollywoodiens, mais ne parviendra peut-être pas à s’imposer comme une référence du genre chez ce même public, à force de vouloir trop faire plaisir à tout le monde…

Verdict : 16 / 20

  • Sadako

    Journaliste gaming et high-tech depuis 2009, je suis "Vanlifer" depuis 2021, dans mon camping-car équipé pour travailler sur les routes tout comme pour profiter de bons moments de détente !

    Vous aimerez aussi

    Test DLC Elden Ring | A la hauteur du GOTY de 2022 ?

    On a testé pour vous l’extension Shadow of the Erdtree, le DLC Elden Ring qui vient de sortir sur PC et consoles !

    Test de System Shock Remake | Une légende révolutionnaire du FPS revient en 2024 !

    Le légendaire System Shock revient dans un remake, l’occasion de vous faire un test complet de cette pépite !

    A lire également

    La FTC porte plainte contre Microsoft concernant Xbox et Activision

    • By Sadako
    • juillet 19, 2024
    • 549 views
    La FTC porte plainte contre Microsoft concernant Xbox et Activision

    Beta de COD: Black Ops 6 | Les dates et conditions pour y jouer

    • By Sadako
    • juillet 17, 2024
    • 660 views
    Beta de COD: Black Ops 6 | Les dates et conditions pour y jouer

    Concord | Premier avis suite à la bêta fermée

    • By Sadako
    • juillet 13, 2024
    • 1208 views
    Concord | Premier avis suite à la bêta fermée

    Une disparition progressive des consoles Xbox en Europe ?

    • By Sadako
    • juillet 12, 2024
    • 1108 views
    Une disparition progressive des consoles Xbox en Europe ?

    Augmentation du Xbox Game Pass et abonnement sans Day One

    • By Sadako
    • juillet 10, 2024
    • 1309 views
    Augmentation du Xbox Game Pass et abonnement sans Day One

    Deliver Us Home | Un coup de pouce pour son développement !

    • By Sadako
    • juillet 8, 2024
    • 1169 views
    Deliver Us Home | Un coup de pouce pour son développement !