Test de inFAMOUS: First Light

Réalisation technique

Lors de sa sortie en mars de cette année, inFAMOUS: Second Son s'affirmait comme l'un des jeux vidéo console les plus impressionnants techniquement parlant. Une nouvelle fois, on s'emerveillera alors devant les incroyables effets d'eau sur la route, les textures très fines, l'animation qui ne bronche jamais, la distance d'affichage énorme, mais surtout, et c'est nouveau avec First Light, une surenchère graphique de particules due aux pouvoirs de l'héroïne, qui carbure au Néon. Fetch n'a donc pas fini de vous faire voir des trainées lumineuses de toute beauté, dans un Seattle qui accueille toujours son lot d'action en tout genre. Le moteur du jeu restant le même, inFAMOUS: First Light est simplement un peu décevant, comme son grand frère, du côté des PNJs qui manquent de détails. Un régal pour les yeux, une nouvelle fois !

 

Direction artistique

inFAMOUS: Second Son avait au la note de 18/20 en ce qui concernait sa direction artistique. Dans ce test de inFAMOUS: First Light sur PS4, nous avons trouvé une petite baisse de régime. Non pas que la ville soit moins attrayante, mais le monde de Fetch et son frère nous a beaucoup moins captivé que l'univers tissé autour de Delsin. L'humour y est moins présent, le ton plus grave, pour une aventure qui ressort un peu moins à nos yeux. Vous retrouverez quoiqu'il arrive un Seattle toujours en forme, un DUP toujours autant en rogne après les Porteurs, et une mise en scène sympathique qui présente missions et évolutions du scénario. Côté charisme, Fetch et sa bande pourrait vous décevoir, ou vous enchanter, c'est tout ou rien, semblerait-il !

    

Level design

En incarnant Fetch du début à la fin de inFAMOUS: First Light, une grande composante qui faisait la force de Second Son part en fumée, à savoir la possibilité de switcher entre les différents pouvoirs offerts à Delsin. Malgré tout, vous aurez la jouissance de maitriser le pouvoir du Néon à 100%, avec une Fetch qui le gère à la perfection. Des objets sont toujours à disposition du joueur pour le forcer à visiter les moindres recoins des districts de la ville, et les missions (d'une variété agréable) s'enchainent toujours aussi bien, dépassant assez rarement les 15 minutes. Une autre disparition à noter est celle du Karma, qui pouvait faire passer Delsin pour un enfant de choeur, ou le fils du diable aux yeux des habitants. Heureusement, Sucker Punch a pensé à intégrer de manière efficace les combats en arène à l'aventure, pour une diversité qui se tient. Une aventure avec Fetch qui ne vous fera pas toujours faire la même chose, en somme, mais qui, une nouvelle fois, nous a moins passionné que celle de Second Son, plus ambitieux dans la construction des niveaux, et plus difficile également, aucun boss n'étant présent dans First Light.

Gameplay

Si vous avez déjà joué à Second Son, inFAMOUS: First Light ne va absolument pas vous dépayser. Le pouvoir évolutif de Fetch se laisse approcher de manière très simple, et transforme le jeu en quelque chose de beaucoup plus orienté action qu'avec Delsin. Il faudra donc assez souvent défendre et castagner de près comme à distance, lors de missions très explosives et souvent jouissives. Les affrontements avec le DUP nous on paru cependant moins agréables qu'auparavant, lors des missions où Augustine joue avec vous. Par la suite, quand vous en aurez fini avec l'histoire de First Light, vous pourrez faire des combats d'arènes quand bon vous semblera. Ce n'est pas l'élément de gameplay qui nous a le plus amusé, mais ces phases sont de même agréables à faire. Un gameplay qui ne change pas beaucoup, mais qui perd quand même un peu en richesse, dans First Light.

    

Scénario

Avec l'histoire de Fetch, Sucker Punch nous amène deux ans avant les débuts de Delsin Rowe. Vous découvrirez donc les débuts de l'héroïne aux côtés de son frangin, punk notoire, qui se fera vite capturer. La suite, vous la devinez, il faudra tout faire pour le retrouver et le libérer des griffes des Akulas, un gang très tenace et qui a de l'emprise dans le Seattle de ce DLC. S'il est plaisant de découvrir le background mélancolique de Fetch, le scénario de First Light est aussi moins attrayant que celui de Second Son.

Bande son

Le doublage de Second Son vous avait plu ? Celui d'inFAMOUS: First Light ne devrait pas vous décevoir ! Les voix sont toujours d'une qualité exemplaire, tant dans l'intonation que dans le jeu d'acteur. Côtés musiques et bruitages, l'action est parfois aussi intense dans les oreilles que dans les yeux. Un très bon univers sonore, donc, pour ce DLC.

Durée de vie

Pour la modique somme de 14,99€ en version téléchargeable sur le PlayStation Store, ou de 19,99€ en version Blu-ray, inFAMOUS: First Light vous offrira une durée de vie d'environ 7 heures, ce qui n'est déjà pas si mal. En tout et pour tout, il nous aura fallu un tout petit plus de 4 heures pour boucler l'histoire. Pour terminer le DLC à 100%, comptez alors quelques heures de plus. Toujours dépourvu de mode multijoueur, First Light n'est pas de ce genre de jeu que l'on ressort facilement une fois terminé, en raison d'une rejouabilité faible. Sans Karma, difficile de refaire une seconde fois l'aventure…

Conclusion

Pour faire court, on pourrait dire que cet inFAMOUS: First Light fait tout moins bien que Second Son. Mais ce raccourci péjoratif n'est pas le bienvenu ici, tant Fetch nous propose une alternative de choix pour un premier DLC. Certes, le scénario n'est pas des plus mémorables, le gameplay perd un peu en variété (le Néon comme seul et unique pouvoir, mais disponible à 200% !), et la durée de vie aurait pu être un peu meilleure (avec la présence de la jauge de Karma pour une rejouabilité optimale), mais inFAMOUS: First Light vous plongera, ou replongera dans un Seattle très dynamique, toujours aussi chouette à regarder, et souvent jouissif manette en main. A vous de voir si vous préférez choisir la version boite ou la version téléchargeable, un poil moins chère, et au contenu identique. Enfin, pour ceux qui découvriraient la série inFAMOUS sur PS4 avec ce First Light, nous ne pouvons que vous recommander d'urgence de vous procurer au plus vite Second Son, qui saura vous offrir encore plus de fun.

Verdict : 15 / 20

  • Sadako

    Journaliste gaming et high-tech depuis 2009, je suis "Vanlifer" depuis 2021, dans mon camping-car équipé pour travailler sur les routes tout comme pour profiter de bons moments de détente !

    Vous aimerez aussi

    Test DLC Elden Ring | A la hauteur du GOTY de 2022 ?

    On a testé pour vous l’extension Shadow of the Erdtree, le DLC Elden Ring qui vient de sortir sur PC et consoles !

    Test de System Shock Remake | Une légende révolutionnaire du FPS revient en 2024 !

    Le légendaire System Shock revient dans un remake, l’occasion de vous faire un test complet de cette pépite !

    A lire également

    La FTC porte plainte contre Microsoft concernant Xbox et Activision

    • By Sadako
    • juillet 19, 2024
    • 677 views
    La FTC porte plainte contre Microsoft concernant Xbox et Activision

    Beta de COD: Black Ops 6 | Les dates et conditions pour y jouer

    • By Sadako
    • juillet 17, 2024
    • 767 views
    Beta de COD: Black Ops 6 | Les dates et conditions pour y jouer

    Concord | Premier avis suite à la bêta fermée

    • By Sadako
    • juillet 13, 2024
    • 1283 views
    Concord | Premier avis suite à la bêta fermée

    Une disparition progressive des consoles Xbox en Europe ?

    • By Sadako
    • juillet 12, 2024
    • 1161 views
    Une disparition progressive des consoles Xbox en Europe ?

    Augmentation du Xbox Game Pass et abonnement sans Day One

    • By Sadako
    • juillet 10, 2024
    • 1337 views
    Augmentation du Xbox Game Pass et abonnement sans Day One

    Deliver Us Home | Un coup de pouce pour son développement !

    • By Sadako
    • juillet 8, 2024
    • 1199 views
    Deliver Us Home | Un coup de pouce pour son développement !