Test de Gran Turismo Sport

Qu’il paraît loin, le temps où Gran Turismo et Gran Turismo 2 nous impressionnait avec son approche simulation sur une PlayStation qui donnait tout pour afficher les voitures et les circuits ! Au fil des épisodes, la saga se garnissait de toujours plus de contenu, pour arriver à un point d’orgue avec Gran Turismo 4 sur PlayStation 2 qui est considéré par les fans comme l’un des meilleurs de la série, avant une petite chute d’estime durant l’ère PlayStation 3 qui a souffert de multiples retards d’allumage et d’une stagnation certaine de son prestige. Avec Gran Turismo Sport, Polyphony Digital change complètement son approche, et c’est donc dans ce test que nous vous proposons de découvrir ce GT nouvelle formule, qui risque de ne pas plaire à tout le monde…

Gran Turismo Sport – Sobriété et efficacité visuelle

En cette fin d’année 2017, Project Cars 2, Forza Motorsport 7 et Gran Turismo Sport livrent tous leur vision de la simulation automobile sur consoles. S’ils sont différents en termes de gameplay et de sensations de jeu, ils le sont également dans leur représentation graphique. Là où Forza 7 en met plein la vue avec des artifices visuels très impressionnants, Gran Turismo Sport joue davantage dans la sobriété et dans l’ultra-réalisme que dans la surenchère d’effets météos. Attention, cela ne veut pas dire que ce nouveau GT n’est pas réussi graphiquement, mais il sera en revanche moins « waouh effect » que son concurrent sur Xbox One.

Les tracés sont jolis, profitent de beaux effets météos (non dynamique, c’est dommage), mais c’est surtout la modélisation des véhicules qui impressionnera dans ce Gran Turismo Sport. En ayant réduit le nombre à 180 voitures contre plus de 1000 dans les opus précédents, on gagne ainsi en qualité pour des véhicules qui frôlent la perfection visuelle. Les détails sont d’un réalisme hallucinant sur les carrosseries, les habitacles particulièrement fidèles, et c’est d’ailleurs dans le mode photo que vous vous rendrez compte de la beauté de vos carrosses qui se fondent magnifiquement bien dans des images capturées « IRL ».

De son côté, le framerate restera stable en toutes circonstances, et jouer à Gran Turismo Sport sur une PS4 Pro livrera l’expérience la plus chouette pour les yeux, aussi bien en 4K HDR (l’un des jeux vidéo exploitant au mieux le HDR, soit dit en passant) qu’en 1080p en profitant du Supersampling qui éradique complètement l’aliasing pourtant si cher à la saga. En bref, GT Sport assure son rôle de très belle simulation automobile sur PS4, mais seuls les puristes sauront féliciter le travail graphique de Polyphony Digital qui mise tout sur le réalisme des voitures.

Un gameplay qui se transforme

Côté gameplay, il faut tout d’abord noter que Gran Turismo Sport, tout comme Forza 7, est aussi agréable à prendre en main à la manette qu’avec un volant. Pour les besoins de ce test, nous avons passé un grand nombre d’heures avec le G29 de Logitech, et là encore, on peut vraiment féliciter les différents studios de développement de procurer un amusement maximal sans aller fouiner dans les paramétrages de l’engin.

Outre ce détail qui séduit, on découvrira alors sans surprise une prise en main qui pourra varier de l’arcade à la simulation à mesure que vous désactiverez les aides au pilotage. Comme dit un peu plus tôt dans ce test, Gran Turismo Sport se démarque finalement pas mal de Forza 7 qui reste là aussi plus montagne-russe que ce premier GT sur PS4. Polyphony Digital continue de peaufiner son gameplay, et il est vraiment agréable de piloter toutes les classes de voitures qui répondent au doigt et à l’oeil, sans exagérer certains comportements comme le sur-virage ou le sous-virage.

Ce qui ressort vraiment de l’expérience Gran Turismo Sport est que toutes les catégories de joueurs pourront s’amuser, et pas seulement les plus vieux fans de la série qui rongent leurs pneus à chaque nouvelle sortie. 

Un Gran Turismo Online déguisé

Mais là où les choses vont commencer à diviser la communauté Gran Turismo est en regardant au contenu de ce Gran Turismo Sport. Si Polyphony Digital n’a pas nommé cet opus Gran Turismo 7, il aurait du, selon nous, au moins communiquer sur l’aspect full-online bien plus tôt, ou au mieux l’appeler Gran Turismo Online. Des permis sont toujours présents, quelques défis également, mais les possibilités offertes par le mode solo sont vraiment très maigres. Vous pourrez, au choix, jouer des courses arcade contre une IA dans la moyenne de ce qui se fait actuellement (c’est-à-dire pas bien futée…), faire quelques permis, découvrir les 17 circuits (découpés en 40 tracés différents), apprendre à piloter sur les circuits avec 64 petites formations, flâner dans le mode photo ultra réussi ou encore dans les garages des constructeurs, et c’est à peu près tout.

Dès vos premières courses (même hors ligne), vous décrocherez des centaines de points d’XP, de l’argent et des récompenses diverses et variées qui vous mettront sur la piste du cocktail adopté par Gran Turismo Sport : tout pour le online !

Outre la possibilité de faire des courses en ligne publiques et privées (en local à 2 joueurs ou en ligne) selon vos règles ou celles imposées par les joueurs, le plus gros potentiel de Gran Turismo Sport se trouve dans le mode « Sport ». Ici, vous pourrez faire des courses classées tous les 1/4 d’heure environ, sur des circuits imposés par les développeurs, et au volant d’une voiture elle aussi définie à l’avance. Le but est simple : vous transformer en pilote professionnel virtuel pour répéter vos attaques, vos courbes, et faire tomber le chrono le plus bas possible au fil des sessions de jeu. Des championnats sont également organisés les mercredis et les samedis, pour un Gran Turismo Sport qui se veut donc très orienté eSport. 

Gran Turismo Sport – Un pari sur l’avenir

Si jouer en ligne vous donne de l’urticaire, autant vous dire que ce Gran Turismo Sport n’est absolument pas fait pour vous. Mais si vous faites partie de cette catégorie de joueurs qui pensent que l’avenir des jeux de course se trouve en ligne, alors cet opus devrait vous captiver un bon moment, l’architecture du mode Sport étant un petit modèle de ce qu’il faut faire pour donner envie d’y revenir très souvent. En architecturant ce GT autour du online, Polyphony Digital fait d’ailleurs disparaître ce qui cloche dans la plupart des jeux de voiture (pour ne pas dire tous…) : une I.A qui n’arrive plus à progresser et qui tamponne tout le monde avec rage, rendant les courses souvent désagréables.

En ligne, la création d’une jauge de Fairplay est d’ailleurs une innovation majeure dans l’univers des jeux de voiture. Vous êtes une vraie teigne au volant pendant les courses en ligne de Gran Turismo Sport ? Votre rang sera très bas, et vous ne finirez plus que par concourir avec les autres sauvages de votre espèce. Si en revanche vous faites attention à vos dépassements, que vous ne bouchez pas la route inutilement et que vous conduisez avec respect, vous finirez rapidement par jouir de courses en ligne où tout devient différent. C’est selon nous la plus grosse innovation de ce Gran Turismo Sport : réussir à mettre en place des courses en ligne sans l’effet stock-car qui ruine tant les serveurs des autres jeux du genre.

A la lecture de ce test de Gran Turismo Sport, vous aurez donc, nous l’espérons, compris que Polyphony Digital mise énormément sur la communauté pour que son mode « Sport » vive le plus longtemps possible. La volonté de l’animer est en tout cas présente, et il restera à savoir comment arrivera le contenu qui manque clairement à l’heure actuelle dans les mois et années à venir. S’il décevra nombre de fans de la première heure, on ne peut en revanche pas blâmer Polyphony Digital de proposer autre chose en rompant avec les classiques jeux de course aux IA débiles et modes online vérolés par les chauffards du dimanche. Il aurait juste fallu être plus clair en parlant de ce GT Sport avant sa sortie comme il est vraiment : un jeu de course à faire en ligne…

Verdict : 16 / 20

  • Sadako

    Journaliste gaming et high-tech depuis 2009, je suis "Vanlifer" depuis 2021, dans mon camping-car équipé pour travailler sur les routes tout comme pour profiter de bons moments de détente !

    Vous aimerez aussi

    Test DLC Elden Ring | A la hauteur du GOTY de 2022 ?

    On a testé pour vous l’extension Shadow of the Erdtree, le DLC Elden Ring qui vient de sortir sur PC et consoles !

    Test de System Shock Remake | Une légende révolutionnaire du FPS revient en 2024 !

    Le légendaire System Shock revient dans un remake, l’occasion de vous faire un test complet de cette pépite !

    A lire également

    Mise à jour PS5 en version 24.05-09.60.00 | Ce que ça change

    • By Sadako
    • juillet 24, 2024
    • 398 views
    Mise à jour PS5 en version 24.05-09.60.00 | Ce que ça change

    Xbox Game Pass | Abonnement 100% Cloud et formule avec pubs ?

    • By Rainbow
    • juillet 24, 2024
    • 173 views
    Xbox Game Pass | Abonnement 100% Cloud et formule avec pubs ?

    Assassin’s Creed: Shadows | Ubisoft répond aux critiques sur Yasuke

    • By Rainbow
    • juillet 24, 2024
    • 248 views
    Assassin’s Creed: Shadows | Ubisoft répond aux critiques sur Yasuke

    Helldivers 2 | Une grosse mise à jour en août 2024

    • By Sadako
    • juillet 23, 2024
    • 351 views
    Helldivers 2 | Une grosse mise à jour en août 2024

    PlayStation Showcase | PS5 Pro et jeux de 2025 en Septembre 2024 ?

    • By Sadako
    • juillet 23, 2024
    • 610 views
    PlayStation Showcase | PS5 Pro et jeux de 2025 en Septembre 2024 ?

    La FTC porte plainte contre Microsoft concernant Xbox et Activision

    • By Sadako
    • juillet 19, 2024
    • 954 views
    La FTC porte plainte contre Microsoft concernant Xbox et Activision