Facebook Watch : Comment le réseau social veut manger YouTube

Avatar de Sadako
, par Amaury Laguerre (Sadako)

Il y a quelques mois, nous vous parlions déjà de la volonté de Facebook de grignoter du terrain au leader de la vidéo en ligne, YouTube. En mettant largement en avant les Facebook Live, contenus vidéos en direct sur son réseau social, le géant permet même à certains grands médias de gagner de l'argent en monétisant certaines productions. Visiblement, Facebook ne souhaite pas en rester là et annonce Facebook Watch, une offre vidéo en phase de test se dessinant sous la forme d'une application dans l'application. YouTube a-t-il encore plus de souci à se faire ?

Le concept Facebook Watch

Nous ne savons pas encore exactement quelle sera la formule définitive de l'application, mais le souhait de Facebook est de centraliser du contenu qualitatif (et non quantitatif comme YouTube) à un seul endroit qui regroupera des émissions, des lives de sport, des séries TV et autres programmes que le réseau social trie actuellement lui-même en passant des accords et des partenariats avec les plus grands groupes audiovisuels mondiaux.

Pour l'instant, Facebook Watch est en phase d'expérimentation, et se déploiera, comme toujours, d'abord aux USA pour s'ouvrir petit à petit aux autres continuents. La date d'ouverture reste néanmoins inconnue, même pour le territoire Nord-Américain.

Des millions injectés pour concurrencer YouTube

Côté gros sous, Facebook a les moyens. Pour lancer au mieux Facebook Watch, le réseau social a déjà signé des accords avec la NBA, la NASA, des grosses pages comme BuzzFil, la Major League Baseball mais compte dépensé plusieurs millions pour carrément promouvoir des vidéos exclusivement disponibles sur Watch. Le but est bien entendu, à terme, de tenter de plus en plus de créateurs en rémunérant à hauteurs de 55% les revenus issus des publicités diffusées pendant ces vidéos.

C'est d'ailleurs sur ce point que YouTube risque d'en prendre un gros coup dans l'aile. A l'heure où la plupart des vidéastes sont obligés de faire financer leur chaîne par du crowdfunding à la Tipeee et Patreon, Facebook veut, lui, rémunérer correctement les vidéastes. Quand Facebook Watch s'ouvrira davantage au monde entier et à tous les utilisateurs en autorisant la monétisation du contenu, il y a fort à parier pour que de nombreux créateurs de vidéos migrent sur le réseau social.

Nos attentes vis-à-vis de Facebook et nos vidéos

Concernant notre propre contenu, nous le mettons depuis quelques semaines déjà (depuis l'E3 2017) assez largement sur Facebook en vidéo native. Vu l'engouement autour d'elles, nous continuerons et attendons avec impatience le moment où Facebook nous autorisera à les monétiser. Si ce jour là arrive, nous remplaçerons définitivement les vidéos hébergées sur Playerone.tv par celle de Facebook tant le nombre de vues générées est grand. Notre chaîne YouTube étant à l'agonie, l'alternative Facebook Watch serait pour nous un bon support pour centraliser notre contenu, sur ce réseau social qui regroupe le QG de la communauté Playerone.tv.

Nous ne comprenons d'ailleurs pas vraiment ce qui a bien pu clocher sur YouTube. Il y a quelques mois de cela, nos vidéos faisait au moins le triple de vues, alors qu'elles ne dépassent quasi plus les 200 vues, tout en ayant gardé le même nombre d'abonnés qui grandit toujours au fil des mois. Côté monétisation, YouTube est également devenu une belle catastrophe. En 2012, nous pouvions gagner jusqu'à 250€ par mois, alors que les trois derniers mois nous ont chacun rapporté... 20€ environ ! Nous tenterons dans les semaines à venir de redonner un second souffle à notre contenu vidéo sur YouTube, mais privilégions surtout Facebook et notre site pour la raison évidente d'avoir l'impression de perdre notre temps sur la plateforme de Google.

Et vous ? Préferiez-vous n'utilisez qu'une seule application pour avoir des nouvelles de vos amis et visionner vos vidéos préférées au même endroit ?

Suivez-nous sur Facebook pour voir toutes nos vidéos !