#BlackLivesMatter et report - Solidarité ou opportunisme de l'industrie des jeux vidéo ?

Avatar de Sadako
, par Amaury Laguerre (Sadako)

Depuis hier, nombre d'évènements liés aux jeux vidéo sont reportés. Dans les grandes lignes, on peut ainsi voir que la plupart des acteurs majeurs de l'industrie des jeux vidéo souhaitent laisser la parole à ceux qui doivent être écoutés suite à la mort de George Floyd, assassiné par un policier à Mineapolis suite à un contrôle de police meurtrier. Faut-il voir une véritable solidarité de la part de Sony, Microsoft, EA, Activision et les autres maestro du gaming ? Analyse !

#BlackLivesMatter - Un déclencheur pas comme les autres

De toutes les atrocités et injustices qui se déroulent encore en 2020 partout dans le monde, la mort de George Floyd est celle de trop. Libéré d'une souffrance inhumaine pendant près de 9 minutes, George Floyd a véritablement été un déclencheur pas comme les autres, qui semble même aspirer toutes les revendications du peuple américain pour former une révolte populaire d'un niveau rarement atteint dans le monde.

Entre manifestations dans plus de 20 grandes villes américaines, pillage des magasins de luxe, affrontements et actes de rebellions, les américains font entendre leur voix bien au-delà du meurtre de George Floyd. Ce monde là, ils n'en veulent plus. En pleine pandémie de COVID-19, le peuple américain souhaite ce fameux "monde d'après", et pas un DLC de ce que nous avions avant.

Le peuple est consommateur de jeux vidéo

Aujourd'hui, le jeu vidéo est un média ultra-populaire. Pesant encore plus que l'industrie du cinéma, le gaming est représenté par toutes les couches d'une société. En adressant leur soutien, les acteurs majeurs de l'industrie du gaming parlent également à leurs consommateurs. S'engageant parfois dans des problématiques de plus ou moins grande envergure par des thèmes profonds, les éditeurs, développeurs et constructeurs de jeux vidéo souhaitent donc également appuyer leur présence auprès du peuple en ne prenant pas la parole actuellement.

Des valeurs d'entreprise à afficher publiquement

Le souhait exprimé par Sony, Xbox, EA, Activision ou encore Riot Games est de laisser la parole à ceux qui comptent en ce moment, pour ne pas dériver un combat important, historique, même. Depuis un bon nombre d'années maintenant, les grosses entreprises se doivent d'ailleurs de "soutenir" les grandes causes pour veiller à conserver une belle image auprès des consommateurs.

Un soutient au #BlackLivesMatter qui rappelle d'ailleurs le partage des évènements LGBT en modifiant temporairement le logo de son entreprise, même si le soutien va aujourd'hui beaucoup plus loin qu'un logo arc-en-ciel sur 7 jours. A une époque où les polémiques et autres "bad-buzz" peuvent éclater au visage de n'importe quel individu ou de n'importe quelle entreprise, le soutien des grandes causes est devenu une "obligation".

Contrairement à d'autres conflits plus politiques, il est d'ailleurs très facile de se jeter à 200% dans la lutte contre le racisme, ce combat étant d'une moralité sans danger. Les racistes ne feront jamais une propagande pour incriminer Sony d'avoir reporté son évènement PS5.

#BlackLivesMatter - Un espace médiatique saturé

Malgré toutes les bonnes actions déployées par l'industrie du gaming ces derniers jours (dont des cagnottes pour soutenir les associations de lutte contre le racisme), il faut cependant prendre du recul et repenser un instant à ce que souhaite une entreprise. Faire de l'argent. Rentabiliser. Communiquer. Investir dans le marketing en ce moment est donc une très mauvaise idée. Quand le peuple américain est dans la rue, il ne pense plus à tweeter #PS5Reveal ou encore #XboxSeriesX12Tflops. 

Dans ce contexte de saturation absolue des réseaux sociaux, en particulier de Twitter, il apparaît donc assez peu pertinent de lancer des millions pour faire entendre sa voix quand ces mêmes réseaux ne vous laissent plus de place. Nous ne sommes pas en train de dire que les éditeurs, développeurs et constructeurs sont des monstres sans aucune pitié pour l'humain, mais que le moment est clairement peu propice aux budgets publicitaires. La crise sanitaire, par ailleurs, n'arrangeant rien.

Notre avis sur ce sujet

On pourra y voir de l'opportunisme pour faire de la fameuse "récupération" sur le mouvement #BlackLivesMatter, mais il faut surtout comprendre que le développement d'une belle image d'entreprise est aujourd'hui essentielle pour toute société influente. La défense du droit des animaux, la lutte contre le racisme, la défense des droits LGBT sont des thèmes récurrents dans le gaming et autres industries, et un passage "obligé" pour s'attirer la sympathie des consommateurs qui restent avant tout des clients.

Solidaires mais pas désintéressés, les acteurs du gaming préfèrent en tout cas laisser le vrai débat s'engager. De toutes façons, il n'y a pas vraiment de place pour autre chose en ce moment.

En résumé, nous sommes ravis de voir les plus grosses têtes du gaming défendre cette cause et soutenir la lutte contre les inégalités aux USA et partout ailleurs dans le monde. Nous souhaiterions toutefois qu'ils s'engagent également sur des sujets beaucoup plus silencieux comme la faim dans le monde, par exemple. Quand on a une voix qui porte, il serait bon de parler à la place de ceux que l'on n'entend jamais, ou que l'on refuse d'entendre.