Le développeur Alec Holowka, accusé de harcèlement sexuel, met fin à ses jours

Avatar de Sadako
, par Amaury Laguerre (Sadako)

Régulièrement, de sombres affaires de harcèlement moral et sexuel touchent l'industrie des jeux vidéo, comme tous les autres domaines professionnels et privés. Ces derniers jours, le gaming vivait d'ailleurs une nouvelle frasque révélée par Zoe Quinn (à l'origine du #GamerGate de 2014), accusant Alec Holowka de harcèlements divers et d'abus sexuels.

Dans un tweet rendu privé ces dernières heures, la soeur de Alec Holowka déclarait en effet la mort de son frère, tout en dévoilant également des problèmes mentaux depuis des années ainsi que des abus passés. Après la révélation de Zoe Quinn, la plupart des employeurs de Alec Holowka avaient décidé de ne plus travailler avec lui.

Un autre tweet de Matt Thorson (créateur du jeu Celeste) lui aussi rendu privé déclarait, à propos de Alec Holowka : "choqué, mais pas étonné". Depuis l'alerte de Zoe Quinn lancée contre Alec Holowka, d'autres langues se sont déliées, avec notamment le compositeur de la série The Elder Scrolls apparu dans le viseur, Jeremy Soule, lui aussi accusé de harcèlements sexuels.