Test de Dragon Ball FighterZ sur Nintendo Switch

Avatar de Sadako
, par Amaury Laguerre (Sadako)

Au début de cette année 2018, Dragon Ball FighterZ nous avait d'abord scotché durant nos prises en main précoces, pour finalement nous décevoir assez grandement une fois le jeu arrivé à la rédaction. Impressionnant graphiquement, mais assez pauvre côté gameplay, le titre de Arc System Works nous propose à présent une version Nintendo Switch à emporter partout. Dans ce test de Dragon Ball FighterZ sur la console hybride de Nintendo, nous vous proposons alors un point technique pour que vous puissiez envisager ou non son achat.

La claque graphique sur Nintendo Switch

8 mois après sa sortie sur PC, PS4 et Xbox One, Dragon Ball FighterZ est encore l'un des plus beaux jeux de combat disponible, et c'est d'autant plus vrai sur Nintendo Switch où les développeurs ont accompli un travail excellent pour porter le titre sur cette console hybride. Chose ultra appréciable, vous n'aurez pas l'effet de flou souvent rencontré avec la plupart des titres Switch joués sur une grande télévision.

Impressionnante, la réalisation technique de Dragon Ball FighterZ sur Nintendo Switch l'est assurément. Avec des modèles 3D qui n'ont été que infimement dégradés (on remarque simplement un peu plus d'aliasing sur les bords "cell-shadés" des personnages), on appréciera surtout la fluidité exemplaire qui reste très élevée sur Switch. En bref, que vous jouiez à Dragon Ball FighterZ sur votre Switch ou sur un téléviseur, le spectacle visuel sera énorme, avec cette impression de voir l'animé se dérouler devant vos yeux qui reste LE point fort du titre.

En revanche, on pestera souvent contre la lisibilité de l'action qui n'est pas toujours suffisante quand on pratique le titre de Arc System Works sur la console directement, la faute à des effets spéciaux envahissants qui empêchent souvent de voir où se trouve vraiment son / ses personnage(s).

A qui s'adresse Dragon Ball FighterZ ?

Les jeux de combats étant encore assez peu nombreux sur Nintendo Switch, la sortie de Dragon Ball FighterZ est une excellente nouvelle. Très facile à prendre en main, mais assez limité en termes de techniques (les apparences sont trompeuses), le jeu de combat de Bandai Namco et Arc System Works nous paraît plutôt destiné aux fans de la licence, bien entendu, mais surtout aux joueurs qui feront quelques parties de temps en temps, sans chercher à martyriser leurs Joy-Con jusqu'à l'os. Pour les compétiteurs qui recherchent beaucoup de technique et de tactiques différentes, Dragon Ball FighterZ vous décevra en revanche par son côté "grand public" un peu trop pop-corn.

Verdict : 14/20

Les Points Forts

  • Quelle claque graphique !
  • Les combats sont vraiment impressionnants
  • Prise en main rapide
  • Bande son qui déménage
  • Hub multijoueur bien fichu

Les Points Faibles

  • Peu de combattants
  • Mode histoire mou, à oublier
  • Le spam d'auto-combo en ligne
  • Impossible de casser un combo
  • 8 persos arrivent en DLC, à 5€ pièce
  • Les musiques originales elles aussi en DLC
  • Gameplay bien loin des meilleurs Arc System Works
  • Matchmaking mal conçu
  • Difficile de jouer entre amis en ligne
  • De gros ajustements de gameplay sont à faire

Lire le test complet de Dragon Ball FighterZ