Test de H1Z1 : Le Battle Royale du pauvre ?

Avatar de Sadako
, par Amaury Laguerre (Sadako)

Disponible sur Steam en Early Access depuis janvier 2015, H1Z1 est en quelque sorte l'initiateur de la vague très à la mode des Battle Royale tels que nous les connaissons avec PUBG et Fortnite à l'heure actuelle. Mais alors que le titre jadis développé par Sony Online Entertainment et supervisé par un certain Brendan Greene vient de passer en version finale 1.0, sortant donc de son statut d'accès anticipé, H1Z1 fait un gigantesque fuck à sa communauté en passant free-to-play une petite semaine après sa mise en vente sur PC. A cette occasion, nous avons donc arpenter les lieux du mode King of the Hill, et vous proposons de découvrir notre test de ce mode de H1Z1.

H1Z1 - La bêta de PUBG ?

Après une dizaine de partie du mode King of the Hill de H1Z1, difficile de ne pas avoir en tête que le titre est une grosse bêta de ce qu'on peut trouver dans Playerunknown's Battlegrounds. Des graphismes au gameplay, tout est en effet resté au stade embryonnaire de ce que le jeu de Brendan Greene propose aujourd'hui. En "high" ou en "ultra", les graphismes de H1Z1 accusent en effet des années de retard, avec des textures très simplistes, une optimisation correcte mais pas trop, et des choses impossibles à faire comme escalader un grillage.

Pourtant, l'ergonomie de ce mode Battle Royale est excellente. Quiconque aura touché un jour à PUBG ou à Fortnite prendra en effet ses marques très rapidement, tandis que l'utilisation des objets, armes et loot est très bien organisé. On pestera en revanche devant le côté impitoyable des affrontements, puisque H1Z1 ne propose aucune cohérence dans la puissance et la portée des différentes armes. Au bout de deux parties, nous avons donc vite constaté qu'il vallait mieux surexploiter les fusils à pompe pour les gunfights, tandis que l'on pourra se faire exploser à des dizaines de mètres par un joueur qui ne possède qu'une simple AKM ou AK47. Pour le réalisme, on repassera.

Où est passée la version PS4 de H1Z1 ?

Un Battle Royale qui manque de volume

Si les bonnes idées ne manquent pas dans ce H1Z1, comme par exemple le choix de la zone d'atterrissage avant le début de la partie qui apporte une belle touche stratégique et tactique, le sentiment global du mode King of the Hill est un manque de volume, de rythme et d'envergure. Etant l'un des premiers Battle Royale disponible, H1Z1 accuse en effet le poids des ans, et peine à nous convaincre sur la durée, la faute à des approximations de gameplay et à des problèmes de cohérence difficilement pardonnables en 2018.

La map manque peut-être d'un peu plus de points d'intérêts, mais surtout d'une réelle gestion du temps et de la zone de gaz qui met trop de temps à apparaître en début de partie. A force de jouer, nous accusons surtout H1Z1 de ne pas savoir réellement trancher entre le réalisme et l'arcade, pour des parties qui se terminent souvent en queue de poisson, de manière parfois très frustrante.

Quel avenir pour H1Z1 ?

Dénué de plus de 90% de ses joueurs depuis la période où il cartonnait sur Steam, H1Z1: King of the Hill possède un avenir encore très incertain. Nous ne savons d'ailleurs toujours pas si les versions Xbox One et PS4 du jeu sont toujours au programme, et ne pouvons que saluer l'initiative des développeurs d'avoir rendu H1Z1 free-to-play, ce qui devrait rebooster un peu sa fréquentation au détriment des joueurs ayant casqué des euros pour se le procurer la semaine dernière.

Verdict : 11/20

Vu la nouvelle concurrence très rude de PUBG et Fortnite qui engorge l'offre en Battle Royale, nous imaginons difficilement H1Z1: King of the Hill repartir sur une forte dynamique. S'il a pour lui sa gratuité, H1Z1 souffre en revanche d'un aspect bêta trop prononcé qui devrait lui coûter l'abandon des nouveaux joueurs assez rapidement. Ne sachant pas vraiment sur quel pied danser, entre arcade et simulation, ce Battle Royale n'est que l'ombre de ce qu'un PUBG peut procurer en termes de sensations de jeu, et de suspens au cours d'une partie. A essayer à l'occasion, le titre étant gratuit !

Les Plus

- Free-to-play

- Ergonomie agréable du loot et items

- Le choix de la zone de largage

Les Moins

- Pas de cohérence pour les armes

- Graphismes clairement à améliorer

- Physique discutable et vieillotte 

- L'impression de jouer à la bêta de PUBG

H1Z1 - Le mode Battle Royale en vidéo