Test de Fire Emblem: Awakening

Réalisation technique

Si beaucoup jugent un jeu par ses graphismes, ici chacun y trouvera son bonheur. Entre simples tableaux vus de dessus avec personnages tout de pixels vêtus et cinématiques à l'animation plus qu'honorable durant lesquelles le soft réussit à nous éblouir, il n'en reste pas moins que 70% de Fire Emblem: Awakening réside à la vue de la simple map que connaissent bien les amateurs de T-RPG. Certains mécontents sauront aussi se plaindre de l'animation lors des scènes d'affrontements, ces dernières servant finalement plus d'option à regarder pour dynamiser le soft que pour le côté tactique.

 

Aucun souci au niveau technique pure n'est à noter, on pourra cependant constater de bons escaliers de pixels par moment (on est sur 3DS, rappelez vous) mais la progression s'effectue bien malgré la difficulté émanente de la perte de notre combattant fétiche. Mais ce système faisant la gloire de la saga Fire Emblem, il serait blasphématique de jouer en mode facile tant les enjeux n'y sont pas présents.

Direction artistique

Les environnements de Fire Emblem: Awakening ont peu d'impact sur la tactique (à l'exception des déserts, ralentissant les mouvements) mais restent variés. Entre forêts, montagnes et chateaux, vous serez vite comblés, même si les aficionados de la stratégie oublieront vite les décors pour se concentrer sur les cases où placer leurs unités. Vous l'aurez donc compris, c'est beau mais pas à couper le souffle non plus. Petit bémol qui nous a assez rebuté, bien que le scénario s'y tente à plusieurs moments, les enjeux ne nous atteignent pas vraiment. Nous voyons nos personnages évoluer, grandir, mûrir mais nous ne nous attachons que très peu à eux tant les cinématiques entres eux restent très anecdotiques et peu intéressantes.

Level design

Abordons d'abord l'IA des ennemis de Fire Emblem: Awakening, et croyez nous, celle-ci va vite vous rebuter. N'allez pas comprendre ici que les ennemis sont stupides et vous laissent foncer sur le boss tranquillement, oh non, disons que ce sont plutôt de vrais plaies. Si un seul de vos alliés est sans vie dans un petit coin de la carte, vos ennemis auront vite fait d'oublier leur objectif de vous bloquer la route pour achever votre pauvre personnage sans défense, et c'est là tout le génie de ce Fire Emblem: Awakening, le côté tactique équivaut presque à un survival, car si les tableaux restent facilement accessibles, les exécuter sans perdre personne nécessite de la matière grise !

Restent que les maps sont généralement bien construites, vous devrez placer vos alliés avec intelligence pour que les plus faibles ne soient pas les proies des hordes d'ennemis et cela necessitera une composition efficace, comprenez là des tanks, healers et tout le panel habituel des RPG. On regrettera peut-être le trop peu d'interaction avec les cartes : PNJs, places pour se soigner et c'est tout…

Gameplay

Attention, on attaque la crème du T-RPG avec Fire Emblem: Awakening. Si les basiques options de placer ses unités et les faire attaquer est déjà efficace, rajoutez à cela un système de duo pour les combats (le fait de faire combattre  deux personnages l'un à côté de l'autre enclenchera un soutien si leur relation est assez développée), d'un système permettant de lier un personnage mâle et un personnage femelle pour ensuite recruter leur enfant dans l'équipe etc.

Vous l'aurez compris, un autre point fort de Fire Emblem: Awakening repose sur les relations dans l'équipe, de nouer des liens entre chaque personnage de notre communauté pour qu'ils s'aident alors sur le champ de bataille (voire décident de s'épouser pour ensuite donner naissance à un enfant qu'il sera possible de recruter pour l'ajouter à notre équipe). Et quoi de plus triste que de voir un couple séparé par la mort au combat ?

 

Si les combats sont assez tactiques, il faut tout de même avouer que 90% d'un combat se résume au positionnement des unités, des couples, des tanks, des healers, de ceux qui contre-attaquent facilement… Il devient alors assez facile de réussir un tableau pour peu qu'on fasse attention à nos placements.

Scénario

On atteint un peu le point faible de Fire Emblem: Awakening, son scénario. Clairement, le soft n'a pas joué la carte de l'histoire aux twists de malade pour se consacrer surtout sur sa partie gameplay. Le synopsis se résume donc au typique "on incarne un amnésique" recruté par ses futurs alliés pour protéger leur royaume. De ce fait, nous incarnons un véritable stratège de la guerre (ne demandez pas pourquoi, il est amnésique, il le sait, c'est tout !), s'en suivra alors plusieurs batailles jusqu'à la révélation de l'intrigue finale décidant du destin du monde… Originalité quand tu nous tiens. Seul l'arc des enfants du futur saura retenir notre attention pour justifier le système de recrutement des enfants de notre équipe bien que cette dernière soit un peu tirée par les cheveux et expédiée à la va-vite.

Bande son

Véritable petite perle, l'OST de Fire Emblem: Awakening accompagne magnifiquement chacune des situations du jeu et sait tout aussi bien nous émouvoir lors des scènes poignantes que nous emporter dans les moments épiques. Le reste des musiques réside dans les sons lors des interactions (coups et autres) assez minimalistes mais vite balayés par la musique qui l'englobe. Le doublage est au choix du joueur, comme dans beaucoup de RPG japonais où vous aurez le choix entre la langue de Shakespeare et celle du pays du soleil levant. Après un bref test des deux options, chaque personne y trouvera son compte, les puristes du doublage japonais comme ceux qui aiment voir leurs séries américaines en VO.

Durée de vie

La durée de vie de Fire Emblem: Awakening sur 3DS est assez solide. Comptez entre 25 et 30 heures pour terminer le jeu dans son histoire de base, à laquelle vous pourrez ajouter quelques quêtes annexes impliquant nos chers chérubins du futur, la possibilité de s'entraîner sur d'anciennes maps et, si le portefeuille vous démange, quelques DLC téléchargeables pour rallonger le tout avec d'anciens personnages de la saga recrutables. A 40-45 euros l'oeuvre, vous en aurez largement pour votre argent. Comptez aussi sur un mode multijoueur, permettant d'effectuer certaines maps spécifiques avec un ami.

Conclusion

Si vous êtes un amateur de T-RPG, je ne peux que vous recommander (si ce n'est pas déjà fait) de vous jeter sur ce Fire Emblem qui satisfera avec plaisir les habitués de la célèbre série comme les néophytes désireux de se lancer dans une aventure tactique, ponctuée d'héroisme, au gameplay efficace et rigoureux. Si le scénario déçoit légèrement par son côté trop classique, on est vite rattrapé par la peur constante de perdre un membre de notre équipe à laquelle on finit tout de même par éprouver une certaine affection au bout d'une quinzaine d'heures passées en sa compagnie et par l'envie de conclure l'histoire de Chrom et de ses amis…

Verdict : 18 / 20

  • Sadako

    Journaliste gaming et high-tech depuis 2009, je suis "Vanlifer" depuis 2021, dans mon camping-car équipé pour travailler sur les routes tout comme pour profiter de bons moments de détente !

    Vous aimerez aussi

    Test de System Shock Remake | Une légende révolutionnaire du FPS revient en 2024 !

    Le légendaire System Shock revient dans un remake, l’occasion de vous faire un test complet de cette pépite !

    Ghost of Tsushima | Test de la version PC

    Que vaut la version PC de Ghost of Tsushima, notamment en termes d’optimisation technique ? On voit ça dans notre test !

    A lire également

    Une vidéo de Jet Set Radio Remake apparaît en ligne !

    • By Sadako
    • juin 25, 2024
    • 157 views
    Une vidéo de Jet Set Radio Remake apparaît en ligne !

    Sony travaillerait sur la rétrocompatibilité PS3 sur PS5

    • By Sadako
    • juin 24, 2024
    • 833 views
    Sony travaillerait sur la rétrocompatibilité PS3 sur PS5

    Fortnite Recharge | Un nouveau mode de jeu très rapide !

    • By Sadako
    • juin 23, 2024
    • 427 views
    Fortnite Recharge | Un nouveau mode de jeu très rapide !

    Metal Gear Solid Delta: Snake Eater | Comparatif PS2 V.S. PS5

    • By Sadako
    • juin 22, 2024
    • 743 views
    Metal Gear Solid Delta: Snake Eater | Comparatif PS2 V.S. PS5

    Un nouveau Red Faction serait annulé par Embracer Group

    • By Sadako
    • juin 22, 2024
    • 442 views
    Un nouveau Red Faction serait annulé par Embracer Group

    PlayStation Portal | Mise à jour 3.0 disponible avec des nouveautés

    • By Sadako
    • juin 21, 2024
    • 1174 views
    PlayStation Portal | Mise à jour 3.0 disponible avec des nouveautés